Tesla : les conducteurs adorent le coussin péteur virtuel

Tesla présentait il y a quelques mois un easter egg très particulier caché dans ses voitures électriques : un mode « coussin péteur virtuel » qui pourrait vous faire foncer les sourcils, mais qui correspond bien à l'image décalée que transmet constamment Elon Musk, le patron de la marque. Et il semble que cette fonctionnalité plait bien aux clients de Tesla.

Elon Musk Tesla

Les possesseurs d'une Tesla Model S, X ou 3 peuvent se targuer de rouler un véhicule électrique à la pointe de la technologie. Rien ne vaut un confort de conduite et une assistance des plus aboutis. Et pour la marque, le plaisir des conducteurs passe aussi par des easter eggs, ces fonctionnalités amusantes que l'on retrouve à bord des voitures électriques de la marque.

L'une des dernières mises à jour logicielles incluait deux nouveaux modes : un « mode romantique » qui affiche une cheminée virtuelle sur l'écran de bord tout en réchauffant automatiquement les sièges. L'autre mode a été baptisé « test d'émissions », une manière élégante de désigner son coussin péteur virtuel destiné à jouer de mauvais tours aux passagers qui peuvent être des parents, amis et autres proches.

Le mode coussin péteur virtuel des Tesla amuse beaucoup de clients

On pourrait se dire à priori que les utilisateurs trouveraient ce mode juvénile et inutile. Mais de nombreux retours sur le web montrent que cette fonctionnalité amuse bien les clients de Tesla. À commencer par une journaliste de Mashable qui affirme que ce mode est un « véritable bijou » après avoir testé la Tesla Model 3.

« Les easter eggs des Tesla sont ce qui leur donne un peu plus de personnalité. Même si le mode coussin péteur semble juvénile, il vous fera sourire et admettre qu'il s'agit d'une fonction amusante. Elle paraît complètement inutile mais c’est un bonus à découvrir, à apprécier et peut-être à tester sur les personnes que vous connaissez moins ».

Elon Musk n'a pas manqué de réagir à cet article via un Tweet publié le 13 février 2019 : « Expulser de l’air est humain », affirme-t-il sur Twitter. « Je parie qu’aucun autre constructeur ne l’a vu venir », a-t-il ajouté dans un autre tweet. Comme quoi, le patron de Tesla est tout fier de cette fonctionnalité qu'il est loin d'être le seul à apprécier.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
razer-respawn-gum-5-2
Razer lance des chewing-gum “Respawn” énergisants pour les gamers

Razer créé la surprise en lançant une gamme de chewing-gum énergisants. Griffés Respawn et dopés en vitamines, niacine et extrait de thé vert, ces chewing-gum ont tout d’une boisson énergisante, mais Razr promet que l’effet s’estompe plus vite dès que…

Scientifiques OLED
OLED : vos cheveux peuvent être recyclés en écrans dernier cri

Des scientifiques australiens ont trouvé une nouvelle méthode pour fabriquer des écrans OLED flexibles : utiliser des cheveux humains. Cette manière de faire peu conventionnelle permet de puiser dans une ressource jusque-là inexploitée. A un cheveu de révolutionner l’industrie. Des scientifiques…

5GBioshield
Cette clé USB ne protège pas de la 5G, c’est une arnaque

La 5GbioShield est une clé USB censée protéger l’utilisateur des ondes 5G. Derrière cette affirmation farfelue se cache en réalité une arnaque bien montée par une société britannique. Vendue 315 euros, c’est en réalité un produit à 5 euros. Non,…

appareil-lècher
Cet appareil à lécher reproduit le goût des aliments vus à la TV

Le Norimaki Synthetiser est un “synthétiseur électronique de goût”. Concrètement, il s’agit d’un appareil à lécher capable de reproduire artificiellement les goûts des aliments et des plats vus à la télévision. Conçue par un chercheur japonais, cette sucette électronique est…

gps-précipité-voiture-port-marseille
Un GPS précipite une voiture dans le Vieux-Port à Marseille

Un GPS a envoyé une nouvelle voiture dans le Vieux-Port à Marseille. En suivant religieusement le trajet affiché à l’écran, un automobiliste de 56 ans a fini sa course au bout d’une pente de mise à l’eau, quai Marcel Pagnol ….