Tesla : l’Autopilot ne devrait pas être mis à jour à distance selon les autorités américaines

 

Le système de mises à jour de l’Autopilot est sous le feu des critiques des autorités américaines après que Tesla a refusé de lancer une campagne de rappel de ses véhicules, préférant déployer un simple correctif.

tesla fsd
Crédits : Unsplash

La National Highway Traffic Safety Administration, l’organisme de régulation américain, veut savoir pourquoi Tesla n'a pas lancé de rappel pour l’Autopilot après qu'il était devenu évident que le système d'aide à la conduite avait un problème pour “voir” les véhicules d'urgence garés.

En effet, nous avions vu que les Tesla étaient particulièrement susceptibles de percuter des véhicules d’urgence stationnés au bord de la route. Après plus d’une dizaine d’accidents, la National Highway Traffic Safety Administration avait d’ailleurs ouvert une enquête puis avait sommé Tesla de partager les données de son Autopilot avec les autorités américaines.

Tesla préfère les mises à jour aux campagnes de rappel

Les autorités américaines souhaitent désormais que Tesla justifie la pertinence des mises à jour qu’ils déploient pour le système Full Self-Driving. Selon l'agence, Tesla a effectué fin septembre une mise à jour logicielle à distance destinée à améliorer la détection des feux des véhicules d'urgence dans des conditions de faible luminosité. L'agence affirme que Tesla est consciente que la loi fédérale exige des constructeurs automobiles qu'ils procèdent à un rappel s'ils découvrent que des véhicules ou des équipements présentent des défauts de sécurité.

La NHTSA a ajouté qu'un avis de rappel doit être déposé auprès de l'agence au plus tard cinq jours ouvrables après que le fabricant a eu connaissance ou aurait dû avoir connaissance du défaut de sécurité ou de la non-conformité, mais Tesla préfère généralement déployer des mises à jour à distance plutôt que de lancer une campagne de rappel aux États-Unis.

Pourtant, après des critiques du gouvernement chinois à propos du logiciel d’assistance à la conduite, Tesla n’avait pas hésité à rappeler 285 000 Model 3 et Model Y en Chine. On peut donc se demander pourquoi le constructeur automobile a préféré réaliser une mise à jour à distance aux États-Unis plutôt que de rappeler les véhicules comme la loi l’exige. Bien que le déploiement à distance des mises à jour ne soit pas toujours conforme à la loi, il s’agit bien d’un des plus grands atouts de Tesla par rapport à ses concurrents puisqu’il peut corriger un bug sans avoir à lancer un rappel massif.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !