Taxe GAFAM : les États-Unis lancent une enquête sur le projet de loi français

Le projet de loi de taxe GAFAM qui est en passe d’être adopté en France ne passe pas du côté des États-Unis, qui ont le sentiment que la mesure vise les grands groupes du numérique américains. Après avoir déjà menacé de représailles, le gouvernement a ordonné l’ouverture d’une enquête par le département du Commerce.

maison blanche

Le gouvernement américain a annoncé ouvrir une enquête sur le projet de loi français de taxation des géants du numérique, dit taxe GAFAM, rapporte Le Figaro. « Les États-Unis sont très préoccupés par le fait que la taxe sur les services numériques, qui devrait être adoptée par le Sénat français [jeudi 11 juillet 2019], vise injustement les entreprises américaines », a fait savoir Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce.

Taxe GAFAM : les États-Unis ouvrent une enquête

« Le président a ordonné que nous examinions les effets de cette législation et déterminions si elle est discriminatoire ou déraisonnable et si elle constitue un poids ou une restriction au commerce des Etats-Unis », poursuit Lighthizer. Pour rappel, il s’agit d’une mesure dont le but est de faire payer les grands groupes qui génèrent un important chiffre d’affaires en France mais qui échappent à l’impôt par des techniques d’optimisation fiscale.

Lire aussi : Taxe Gafa : Washington menace la France de représailles

La taxe de 3% s’appliquera rétroactivement au 1er janvier 2019 aux groupes engrangeant des revenus supérieurs à 750 millions d’euros à l’international, dont plus de 25 millions d’euros sur le territoire français, sur leurs activités numériques (la publicité est notamment visée). La taxe sera abandonnée si un accord à l’échelle communautaire (Union Européenne ou OCDE) est trouvé.

Fin juin 2019, l’Assemblée nationale et le Sénat tombaient d’accord sur le texte final du projet de loi taxe GAFAM. Le 4 juillet, l’Assemblée Nationale donnait son feu vert. Une semaine plus tard, ce 11 juillet, c’est au tour de Sénat de le valider en vue d’une adoption définitive au Parlement.

Source : Le Figaro

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : Autopilot, Smart Summon… l’Europe veut assouplir les règles

Les réglementations européennes contraignent Tesla à brider certaines fonctionnalités de l’Autopilot en Europe. Sous la pression du constructeur et de certaines associations,  l’UE va bientôt étudier une proposition visant à assouplir ses limitations. Tesla compte parvenir à la conduite 100%…

Sans smartphone ni internet, ce retraité ne peut pas payer ses impôts

Sans smartphone, sans ordinateur et sans accès à internet, Fritz Duperret, un retraité de 87 ans habitant dans le Jura, n’est pas en mesure de payer ses impôts sur le revenu. L’octogénaire explique avoir voulu régler la facture de 154 euros par chèque. Sans…

Phonandroid recrute : deviens rédacteur/rédactrice High-Tech !

Phonandroid recherche des rédacteurs et rédactrices motivées afin de rejoindre nos équipes ! Si vous aimez écrire et que vous avez passionné par Android et l’univers High Tech, venez tenter votre chance pour participer à notre grande aventure !

Addiction au smartphone : les 5 habitudes qui prouvent que vous êtes accro

L’addiction au smartphone touche près d’un tiers des Français, révèle une étude. De nombreux sondés admettent être incapables de se passer de leur précieux téléphone portable pendant une demi-journée. Certains vont même jusqu’à se servir de leur mobile au volant de…

Un smartphone électrocute et tue une jeune femme dans son bain

Une jeune femme d’une trentaine d’années a été électrocutée dans son bain. Son smartphone en charge est visiblement tombé dans l’eau par accident, entraînant sa mort plusieurs jours plus tard. Ce n’est pas la première fois que la présence d’un smartphone dans…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…