Taxe GAFAM : Leclerc critique un “bal des hypocrites” au gouvernement

 

La taxe GAFAM s'est trouvée un nouveau détracteur en la personne de Michel-Edouard Leclerc, le patron de l'enseigne de distribution éponyme. Il dénonce une mesure inefficace et un “bal des hypocrites” au gouvernement comme chez les députés.

leclerc
Crédit : Jean-Louis Zimmermann / Flickr

La taxe GAFAM a été adoptée en France après des mois de discussions, mais les polémiques autour d'elle ne s'arrêtent pas. Après que Donald Trump a menacé de représailles sur le vin français, estimant que la taxe visait injustement les grandes groupes technologiques américains, c'est au tour de Michel-Edouard Leclerc, PDG de l'enseigne de distribution française, d'émettre de sérieux doutes quant à la légitimité et à son efficacité, rapporte Capital.

Taxe GAFAM : une mesure inefficace selon Michel-Edouard Leclerc

Et ce qu'on peut dire, c'est qu'il n'y va pas de main morte. Il évoque un “bal des hypocrites” au gouvernement en prenant l'exemple d'Amazon qui va répercuter la taxe sur les vendeurs tiers, qui vont eux-mêmes compenser en augmentant leurs prix. Au final, ce sont donc les consommateurs qui vont trinquer. “C’était pourtant prévisible, non ? Après tout, quand l'Etat augmente la taxe sur les alcools, on finit par la retrouver in fine sur l'étiquette en rayon…”, explique-t-il.

L'exécutif n'est pas seul à en prendre pour son grade : le législatif n'est pas épargné non plus. “Et les députés qui depuis quelques heures protestent contre la réaction d’Amazon, se rendent-ils compte qu'en même temps, ils reconnaissent l'inefficacité de la loi qu'ils viennent tout juste de voter ?”, écrit-il dans sa note de blog.

Lire aussi : Taxe GAFAM : le G7 trouve un accord pour imposer les géants du numérique

Selon lui, le fond est bon, il faut “s’attaquer aux discriminations fiscales” et “rechercher les ressources de demain dans les nouvelles transactions digitales”. Mais en plus de remettre en cause l'inefficacité de la réforme, la forme pêche. La France a créé un incident diplomatique pas forcément nécessaire avec les États-Unis en nommant explicitement les GAFAM. Au final, Michel-Edouard Leclerc y voit plus un moyen “de gagner des soutiens dans l'opinion française” que de rétablir une justice fiscale. Alors, la taxe GAFAM, simple opération de communication ?

Source : Capital



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…

  • lugh stablecoin casino
    Le Groupe Casino lance Lugh, sa première cryptomonnaie adossée à l’euro

    Le Groupe Casino, avec l’aide de plusieurs entreprises comme la Société Générale, lance une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’euro et baptisée Lugh. Cette stablecoin sera disponible dans un premier temps sur la plateforme Coinhouse. Comme vous le savez peut-être, les…

  • ethereum
    Ethereum : qu’est-ce que c’est, comment ouvrir un portefeuille et investir ?

    Ethereum est, après le Bitcoin, l’autre “crypto-star”. Basé lui aussi sur le système du Blockchain, Ethereum se distingue de ce dernier par le fait qu’il ne s’agit pas que d’une cryptomonnaie mais d’une plateforme pour échanger des NFT et mettre…

  • elon musk nft
    Elon Musk refuse de vendre un de ses tweets 1 million de dollars

    Elon Musk a annoncé lundi 15 mars 2021 la vente d’un de ses tweets sur les NFT (actifs dérivés d’Ethereum) sous forme d’un NFT. Or dès le lendemain et après une offre de plus d’un million de dollars, le PDG…