Taxe GAFA : Trump menace de représailles sur le vin français, Bruno Le Maire répond

 

Le vote de la taxe GAFA en France a fait vivement réagir Donald Trump ce weekend qui a menacé la France de représailles sur le vin français. Dans la foulée, le ministre de l'Economie s'est exprimé en Français et en Anglais, pour souligner que la taxe pourrait être retirée lorsque les négociations autour d'une taxation internationale universelle auraient abouti.

Bruno Le Maire, trump
Crédits : Twitter

Le vote de la taxe sur les géants du numérique étrangers en France a fait réagir Donald Trump en fin de semaine. Celui-ci n'a pas hésité à menacer les viticulteurs français d'une nouvelle taxe dans une salve de déclarations, dont cette déclaration aux journalistes depuis le Bureau Ovale : “la France met une taxe sur nos entreprises, vous savez cela, et c'est mal. C'est la mauvaise chose à faire, ils n'auraient pas dû le faire… j'ai toujours préféré les vins américains aux vins Français. Même si je ne bois pas de vin. J'aime simplement leur apparence, ok ?”. 

Taxe GAFA : Bruno Le Maire répond à Donald Trump

De l'autre côté de l'Atlantique, ces déclarations ont forcé Bruno Le Maire à réagir samedi en français et en anglais. Le ministre de l'Economie a ainsi souligné que la taxe GAFA “ne cible pas spécifiquement les importations américaines – elle cible toutes les multinationales qui ont un chiffre d'affaires supérieur à 750 millions d'euros [dans le monde dont 25 millions sur le sol français, ndlr]. Ça peut être des compagnies américaines, ça peut être aussi des compagnies européennes, et cela peut être aussi des compagnies chinoises. Donc il n'y a de notre part aucune volonté de cibler spécifiquement des entreprises américaines”.

Bruno Le Maire ajoute ensuite que la France “a toujours dit très clairement que dès qu'il y aurait une décision internationale de taxation digitale nous retirerions notre taxe nationale. Je crois que cela doit être une incitation pour chacun à accélérer les travaux sur une solution universelle de taxation des activités digitales”. Le prochain sommet du G7, qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019, devrait vraisemblablement être dominé par la question de cette taxe dont les contours commencent à se dessiner. Le ministre Français s'est d'ailleurs dit prêt “à travailler main dans la main avec” les américains sur ce dossier.

Source : Le Figaro, Twitter



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !