Supprimer les applications préinstallées d’Android ? Bientôt une obligation légale en Corée

Maj. le 18 avril 2016 à 20 h 52 min

Si les constructeurs et opérateurs mobiles proposent chacun des applications installées par défaut sur les appareils qui viennent s’ajouter aux applications système d’Android dont les services de Google, celles-ci sont extrêmement difficiles à désinstaller. Toutefois du côté de la Corée du Sud, offrir à l’utilisateur la possibilité de supprimer ces applications natives sera bientôt une obligation légale pour tous les acteurs concernés.

Face à la multiplication des applications préinstallées sur les smartphones et tablettes Android, pas toujours utilies et qui bien souvent ralentissent le système, le gouvernement coréen s’apprête à publier de nouvelles guidelines parmi lesquelles l’obligation pour les constructeurs et les opérateurs de laisser le choix à l’utilisateur de désinstaller les bloatwares, obligation qui pourrait, par ailleurs s’étendre à certains services de Google.

Bloatware
En Corée, il sera bientôt possible de supprimer les bloatwares.

 La Corée veut supprimer les bloatwares sur les appareils Android

Théoriquement, cette obligation devrait contenir plusieurs exceptions parmi lesquelles les applications relatives à la connectivité sans fil, au Wifi et au NFC et les plateformes de téléchargement d’applications comme le Play Store. Les services de Google directement intégrés à Android comme Gmail ou Hangouts seront, en revanche visés par cette obligation.

A titre d’exemple, en Corée du Sud un Galaxy S4 contient 16 applications préinstallées provenant de Google, 39 provenant de Samsung et 25 émanant de l’opérateur dans le cas de SK Telecom. Avec cette nouvelle loi, près de la moitié d’entre elles pourront être désinstallées par l’utilisateur.

Fait assez troublant, si à notre niveau, c’est surtout l’intérêt du consommateur qui est en jeu dans la mesure où la suppression de ces bloatwares optimise considérablement la fluidité et la capacité de stockage des appareils, du côté de la Corée, ce sont également des considérations économiques qui semblent avoir motivé le gouvernement local dans sa démarche, cette personnalisation des appareils par les constructeurs étant considérée comme une forme de concurrence déloyale.

A quand la possibilité de supprimer totalement la surcouche logicielle pour revenir à une expérience stock Android ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android 9.0 Pie : la liste des smartphones compatibles

Android P 9.0 est disponible sous la forme d’une version Developer Preview. Sa sortie est prévue pour le troisième trimestre 2018, certainement en août. Retrouvez ici la liste de tous les smartphones compatibles Android P 9.0.