SpaceX : la NASA craint pour la sécurité de ses astronautes à cause des satellites d’Elon Musk

 

La NASA a partagé ses craintes concernant les projets d’Elon Musk de mettre en orbite 30 000 satellites autour de la Terre. Selon l’organisme américain, un tel nombre d’appareils interfèreraient, au mieux, avec ses missions et, au pire, mettraient en danger ses astronautes à cause des risques de collision.

astronaute
Crédits : Unsplash

La relation entre la NASA entre SpaceX est pour le moins tumultueuse. Un jour, les deux organismes marchent dans la main pour mettre en œuvre de nouvelles missions sur la Lune, puis, le jour d’après, le premier fait part de ses inquiétudes grandissantes quant aux projets du second. En 2018, SpaceX a reçu l’autorisation de mettre en orbite 12 000 satellites. Aujourd’hui, Elon Musk prévoit d’en lancer un total de 30 000 dans le cadre du développement de Starlink. Et cela n’est pas du tout au goût de la NASA.

« Avec l’augmentation du nombre de propositions de grandes constellations soumises à la FCC, la NASA s’inquiète de la possibilité d’une augmentation significative de la fréquence des conjonctions et des impacts possibles sur les missions scientifiques et de vols habités de la NASA », a fait savoir l’agence spatiale américaine auprès de la Commission fédérale américaine des communications. ” Reconnaissant l’importance de la sécurité des vols spatiaux et de la durabilité de l’environnement spatial, la NASA a formulé des commentaires similaires en réponse à d’autres propositions de grandes constellations ».

Sur le même sujet : SpaceX perd 40 satellites Starlink à cause d’un orage magnétique

La NASA alerte sur les risques de collisions avec les satellites SpaceX

D’après la NASA, le nombre total de satellites en orbite autour de la Terre pourrait atteindre 50 000 si Elon Musk mène à bien ses ambitions. « Une augmentation de cette ampleur dans ces bandes d’altitude confinées entraîne intrinsèquement un risque supplémentaire de collisions génératrices de débris, si l’on se base uniquement sur le nombre d’objets », s’inquiète l’organisme, qui souligne également les risques d’interférences avec ses missions scientifiques.

De son côté, le PDG de SpaceX estime qu’il y a assez de place pour tout le monde dans l’espace. « Il ne s’agit pas d’une situation dans laquelle nous bloquons effectivement les autres d’une quelconque manière », a-t-il déclaré. « Nous n’avons pas empêché qui que ce soit de faire quoi que ce soit, et nous n’avons pas l’intention de le faire ». Ce n’est toutefois pas la première qu’il est interpellé sur le sujet. En décembre dernier, la Chine a émis le même commentaire que son homologue américain concernant les risques de collisions.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !