Snapchat dénonce les tactiques de Facebook et d’Instagram pour écraser la concurrence

 

Le conflit entre Snapchat et Instagram s’envenime et touche désormais les influenceurs des réseaux sociaux. Instagram menacerait de retirer le statut “Vérifié” pour les influenceurs qui partagent des liens Snapchat.

Snapchat, l’application gratuite de partage de photos et de vidéos créée par l’université de Stanford en Californie, a publiquement exprimé sa colère et sa frustration auprès du Wall Street Journal. L'entreprise se plaint des prétendues tentatives de Facebook pour supprimer la concurrence et rapporte devant la Commission Fédérale du Commerce (FTC) des exemples de décisions et d’actions jugées frauduleuses de la part du géant des médias sociaux.

Snapchat a détaillé les tactiques agressives de Facebook dans un dossier nommé «Project Voldemort» en référence au personnage de la saga Harry Potter écrite par J.K. Rowling et principal antagoniste de l’histoire. Pour rappel, ce sorcier aux pouvoirs considérables cherche à s’imposer sur le monde des sorciers afin de remodeler celui-ci selon ses idéaux.

Lire aussi : Comment supprimer son compte Snapchat

Instagram aurait menacé de retirer le statut Vérifié pour les influenceurs qui partageaient des liens Snapchat

Le dernier exemple en date de ces tentatives de Facebook visant à écraser Snapchat est l'affirmation selon laquelle les représentants Instagram sont allés jusqu'à faire pression sur de nombreux influenceurs de la plate-forme pour qu'ils arrêtent d'afficher du contenu de Snapchat sur leur profil Instagram. Certains d'entre eux ont été menacés de perdre leur statut tant convoité de Vérifié s’ils maintenaient leur position.

Lire aussi : Snapchat, arrêtez tout, l’application ruine l’autonomie de votre smartphone !

Il s’agit d’une accusation supplémentaire qui vient s’ajouter à la longue liste des plaintes de Snapchat envers Instagram. Ainsi, Snap pense également qu'Instagram bloque le contenu lié à Snapchat – des photos et des vidéos utilisant des filtres Snapchat, ainsi que le hashtag #snCinclin – à partir des onglets « rechercher » et « explorer » d'Instagram. Enfin, Instagram aurait empêché les utilisateurs d'ajouter des liens vers leurs profils Snapchat (et le concurrent Telegram de WhatsApp) au sein de la plate-forme.

Source : The Wall Street Journal



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…

twitter suspend comptes mort trump
Twitter suspend les comptes qui souhaitent la mort de Donald Trump

Twitter suspend les comptes qui souhaitent à plusieurs reprises la mort de Donald Trump. Atteint du coronavirus, le président des Etats-Unis a en effet été hospitalisé pendant plusieurs jours. Facebook et TikTok ont annoncé des mesures similaires contre les internautes…