SMS : le nombre de textos en chute libre à cause de WhatsApp et Facebook Messenger

 

En France comme partout dans le monde, l'usage des SMS est en chute libre depuis 2016, après avoir atteint un plateau en 2015. Dans le même temps, les opérateurs constatent à la fois une explosion du trafic data, particulièrement en période de fêtes où s'envoient les traditionnels textos de bonne année, et un maintien du trafic voix pour les appels. Les messageries de discussion sur smartphone, en particulier WhatsApp et Facebook Messenger, bien plus complètes et pratiques que ces petits messages autrefois payants font marquer le pas à cette technologie lancée en 1992. 

Les SMS textos sont en déclin
Pixabay

“Bonne année 2019 !” – le très traditionnel texto de bonne année a tendance, comme, d'ailleurs, les autres messages le reste de l'année, à être de plus en plus envoyé via des applications de messagerie comme WhatsApp et Facebook Messenger ou iMessage sur iPhone. Nos confrères des Echos montrent, via les chiffres de l'Arcep et d'opérateurs internationaux l'impact des “systèmes de messageries qui fonctionnent sur la data” sur le SMS vieillissant. La tendance n'est pas nouvelle, mais elle est étonnement récente. L'utilisation de messageries tierces n'empiète en effet réellement sur l'usage des textos que depuis 2016. Jusqu'à 2015 l'utilisation des SMS progressait jusqu'à atteindre un pic. Il est aujourd'hui en chute libre.

Le nombre de textos envoyés est en fort déclin

Cela n'a en soit rien d'étonnant. Comme le souligne l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) dans son rapport annuel, on a, au niveau mondial, “dépassé le cap d'une personne sur deux qui utilise l'Internet” avec plus de 80,9% de pénétration, en moyenne, dans les pays développés en 2018. En outre, “en 2018, le nombre d'abonnements de téléphonie cellulaire mobile est supérieur à la population mondiale”. Abonnements qui incluent presque tous, en France, les textos gratuits et illimités et une enveloppe data. La baisse se constate à la fois lors des fêtes de fin d'année et le reste de l'année. Un responsable de Bouygues Telecom cité par les Echos constate ainsi depuis deux ans le soir du 31 décembre une “baisse de 10% par an […] alors que nous avons toujours le même pic de trafic de voix avec les appels”.

Lire aussi : Snapchat, SMS, Messenger…: les adolescents préfèrent discuter sur smartphone que de se voir

Toujours selon Les Echos, chez SFR, en 2017 le nombre de textos envoyés avait baissé de 15% contre une explosion du trafic data (+200%). Mais ce sont surtout les statistiques mondiales qui permettent de prendre la mesure de ce déclin de l'usage des données : 2016 est une année où 3000 milliards de textos ont été envoyés contre… 6000 milliards de textos deux ans plus tôt selon l'UIT. Ce déclin du SMS est avant tout celui d'une technologie lancée en 1992 : les SMS ont longtemps été limités et facturés par les opérateurs. Ils sont aujourd'hui inclus en illimité dans la plupart des abonnements en France. Mais pas forcément lorsqu'on les envoie (ou reçoit) à l'international – exception faite de l'Union Européenne depuis la disparition des frais de roaming.

WhatsApp, Facebook Messenger et les autres applications de messagerie prennent le relais

Ils présentent des limites techniques face à leur concurrents, en particulier WhatsApp, Facebook Messenger, iMessage, WeChat et les autres : difficile de partager des photos et vidéos en bonne résolution, encore mois d'animer les conversations avec des effets, emojis et autres contenus riches. Les SMS ne sont également pas chiffrés, là où il est possible de rendre ses communications relativement plus discrètes via les services tiers. Enfin comme le souligne Les Echos les SMS restent encore très utilisés pour sécuriser les transactions en ligne – avant que ce système d'authentification double facteurs assez peu sécurisé, ne soit lui aussi remplacé. Le dernier coup au SMS devrait être finalement l'adoption du RCS sur Android, protocole de messagerie riche similaire à iMessage sur les iPhone.

Utilisez-vous encore des SMS ou êtes-vous passé sur une application de messagerie dans votre utilisation quotidienne ? Partagez votre retour dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free mobile
Free : Internet est en panne dans plusieurs villes de France

Free rencontre une panne. Le réseau Internet du FAI est actuellement hors service dans plusieurs villes de France. D’après les témoignages, il est impossible de se connecter au WiFi ou à la 4G depuis hier soir.  Ce lundi 8 mars…

fibre optique
Fibre optique : la France compte désormais plus de 10 millions d’abonnés

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep) vient de publier les derniers chiffres du quatrième trimestre 2020 concernant la progression du déploiement de la fibre optique (FTTH) en France. Le pays compte aujourd’hui plus de 10 millions d’abonnés….

5g
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

Free 5G
La 5G arrive d’ici quelques jours à Paris selon Free

La 5G ne va pas tarder à arriver sur Paris. Free a affirmé sur Twitter que la nouvelle génération de téléphonie mobile sera disponible dans quelques jours seulement dans la capitale. Xaniel Niel avait prévu l’activation des antennes pour fin…

antenne 4g barometre
La 4G de Free Mobile serait responsable de coupures TV

Free Mobile est accusé de priver des dizaines de Français de TV. D’après l’ANFR, une antenne 4G récemment déployée par l’opérateur perturbe le signal de la TNT. L’agence nationale des fréquences demande aux personnes concernées de déposer une réclamation. En théorie, Free Mobile est responsable…