Depuis la fin des frais d’itinérance, la consommation de data a été multipliée par cinq en Europe

La consommation de data a quintuplé depuis la fin des frais d’itinérance – ou roaming – en Europe le 15 juin 2017. Cette nouvelle liberté semble très appréciée des européens en voyage et s’est accompagnée d’une couverture accrue en 4G sur tout le territoire de l’Union. Reste qu’il faut parfois faire preuve de prudence pour ne pas générer du hors forfait : il existe en effet encore quelques exceptions à l’itinérance gratuite comme Monaco et la Suisse – et les smartphones accrochent parfois le signal de leurs antennes près de leurs frontières.

La fin des frais d'itinérance en europe est plébiscitée par les européens

Depuis un peu plus d’un an, lorsque vous voyagez dans un autre pays de l’Union Européenne, vous pouvez utiliser votre forfait sans surcoût pratiquement dans les mêmes conditions qu’en France. La seule exception est l’enveloppe data qui se retrouve parfois réduite, tout en restant suffisante, dans le cas des forfaits à bas prix dotés d’une grosse enveloppe (comme Free Mobile par exemple). Le site italien Macitynet.it fait un premier bilan de l’itinérance gratuite (ou roaming) en Europe. Et c’est plutôt positif : en un peu plus d’un an, l’utilisation de la data dans un autre pays de l’Union Européenne a quintuplé depuis la fin des frais d’itinérance.

La fin des frais de roaming est plébiscitée par les européens

Un sondage Eurobaromètre rapporte que 34% des voyageurs européens se connectent désormais à internet en itinérance contre 15% avant la disparition des frais. Les personnes qui n’utilisent jamais leur data à l’étranger sont passées de 42% à 19%. Une large majorité d’européens (62%) est informée de cette abolition des frais et 69% pensent qu’elle leur servira lors d’un prochain voyage, personnellement, ou pour un ami ou membre de la famille. De bons chiffres qui s’accompagnent d’un réseau 4G très dense sur tout le continent : le taux de couverture 4G est passé en moyenne de 85,6% en 2016 à 90,8% fin 2017.

En plus des 27 Etats de l’Union Européenne, les frais de roaming ont disparu en Norvège, Islande, Liechtenstein, Vatican et Saint-Marin. Il reste néanmoins quelques exceptions dont il faut se méfier, en fonction de votre opérateur. Monaco et la Suisse n’ont pas, en effet, aboli les frais d’itinérance.

Lire aussi : Fin des frais de roaming / itinérance en Europe – qu’est-ce qui change ?

Monaco et la Suisse, deux cas particuliers sur le continent

Certains opérateurs comme Orange et Sosh en France proposent néanmoins des forfaits qui comprennent de la data en Suisse. Mais ce n’est pas le cas de tous. Une facturation de data excessive peut alors survenir aussi bien lors d’une visite dans ces pays, que près de leurs frontières – si votre smartphone accroche accidentellement une antenne située à l’intérieur de leur territoire.

Il convient donc de bien vérifier le nom de votre opérateur (et les conditions de votre opérateur français) pour éviter autant que possible ces frais lors d’un voyage dans ces pays ou à proximité.

Lire aussi : ivre, SFR aurait facturé quand même du hors-forfait roaming à ses clients après la fin des frais d’itinérance !

Et vous, la fin des frais d’itinérance en Europe a-t-elle changé vos habitudes ? Partagez votre retour dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
John McAfee veut révéler qui est le vrai fondateur du bitcoin

John McAfee, grand habitué des provocations et sorties médiatiques lunaires, a fait encore plus fort que d’habitude. Il assure avoir réussi à identifier le créateur du bitcoin et annonce vouloir révéler son véritable nom publiquement. Satoshi Nakamoto est le pseudo…

Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…