Smartwatch : l’horlogerie de luxe s’attaque à ceux qui imitent leurs cadrans

Maj. le 17 février 2017 à 15 h 04 min

La question du piratage est en train d’atteindre les wearables. Pour être plus exact, il s’agit plus d’un mélange entre le piratage et la contrefaçon, par le biais des thèmes pour smartwatch reprenant l’apparence des grandes marques de l’horlogerie.

smartwatch contrefacon skin luxe

Les smartwatches sont en train de faire, tout doucement, leur place sur le marché, et quoiqu’elles ne menacent pas encore l’industrie de l’horlogerie, celle-ci reste sur ses gardes. Ainsi, une grande coalition de fabricants de montres classiques est en train de passer à l’attaque pour protéger leur droit à la propriété intellectuelle.

Le problème concerne la personnalisation des thèmes des smartwatches. Le fait de pouvoir afficher tout ce que l’on veut sur ces dernières, écran oblige, ouvre la voie à de la contrefaçon d’un genre nouveau, la reproduction des designs des plus grands noms de l’horlogerie, à coût nul. Si une moto 360 affichant un thème de montre Cartier ne sera jamais la montre originale, l’ampleur de l’économie alerte l’horloger.

C’est pourquoi ce dernier, mais aussi Omega, Tissot, Armani et de nombreuses autres marques réagissent. Pour le moment, ce ne sont pas les fabricants de smartwatches qui sont attaqués, mais ces derniers ont tout intérêt à marcher sur des oeufs et faire attention aux skins qu’ils mettront à disposition. C’est en effet actuellement les sites proposant des thèmes reproduisant les grandes marques qui sont menacés.

montre connectee copie theme luxe

Selon TorrentFreak, les fabricants de montres sont en train d’envoyer des avis aux sites mettant à disposition les fameuses skins, leur sommant de retirer sous 24 heures toutes les pièces incriminées.

On n’en sait pas encore plus sur les dispositions que prendraient les géants de l’horlogerie s’ils n’obtenaient pas satisfaction, mais il est manifeste qu’ils ont passé un cap, bien conscient de l’arrivée des smartwatches et des conséquences qu’elles pourraient avoir, non seulement sur leur vente, mais aussi sur leur image.

En effet, un acheteur de Moto 360 mettant une skin Rolex n’est pas un manque à gagner pour l’horloger, l’acheteur en question n’ayant jamais été un client potentiel. En revanche, l’utilisation de l’identité visuelle de la marque banalise le design de celle-ci, ce qui est extrêmement problématique dans le luxe, qui se caractérise notamment par son aspect unique.

Tout ceci est logique, mais on aurait difficilement anticipé que le problème puisse venir de là.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !