Smartphone : un nombre impressionnant de gens n’y connaissent rien

Maj. le 3 juillet 2019 à 12 h 55 min

Un nombre impressionnant d’utilisateurs de smartphones n’y connaissent rien : c’est la conclusion d’une étude réalisée aux Etats-Unis auprès de 2000 volontaires. On apprend pêle-mêle qu’une majorité des participants ne connaissent pas leur modèle de smartphone, qu’un tiers est persuadé que leur smartphone est compatible avec les réseaux 5G, alors que c’est à ce stade impossible, que très peu d’utilisateurs d’iPhone savent que leur smartphone comporte une puce NFC, ou encore que près de la moitié des utilisateurs de smartphones Samsung ignorent que leur smartphone dispose de la recharge sans fil. 

Etude sur le smartphone
Credits : Pixabay

Android Authority reprend une étude du spécialiste américain du reconditionnement Decluttr réalisée auprès de 2000 propriétaires de smartphones âgés de 18 ans et plus. On y apprend plusieurs choses assez surprenantes. Par exemple, seule la moitié des participants ont été capables d’identifier leur modèle de smartphone avec une image. Dans le détail, comme vous pouvez le voir dans le graphique repris en fin d’article, 45,8% sont parvenus à identifier l’iPhone 8. A ce petit jeu, les propriétaires de smartphones Samsung sont nettement meilleurs.

Lire également : 1 internaute sur 2 répond aux mails de phishing

Un nombre incroyable de personnes ne sait pas grand chose de leur smartphone, selon cette étude

Ainsi 57,64% des propriétaires de Samsung Galaxy S7 ont correctement identifié leur modèle. La proportion monte même à 71.32% chez les propriétaires de S9+. Mais reconnaitre le smartphone ne veut pas forcément dire en connaitre tous les détails techniques. Moins de 40% des propriétaires de Galaxy S7, S8 et S9 étaient au courant que leur smartphone est compatible avec la recharge sans fil. Côté Apple, seuls 14% des personnes interrogées savaient que leur smartphone était doté d’une puce NFC.

A peine un peu plus de la moitié sait que leur smartphone ne risque rien si il tombe dans l’eau. Mais il y a encore plus amusant. Les enquêteurs, un peu fourbes, il faut le dire, ont posé plusieurs questions sur la 5G… et les réponses sont édifiantes. Ainsi un tiers des répondants affirme posséder un smartphone 5G, alors que très peu d’appareils dotés de cette technologie sont effectivement sur le marché et qu’ils sont beaucoup plus chers que des smartphones classiques.

Les utilisateurs de smartphones Samsung étaient plus nombreux à penser que leur smartphone était compatible 5G. Pourtant, pour l’heure, seul le Samsung Galaxy S10 5G est disponible depuis le 16 mai dans le pays (et il semble peu probable que la majorité des répondants en aient effectivement un). Mais les utilisateurs d’iPhone, dont aucun actuellement sur le marché n’est 5G, font à peine mieux, comme vous pouvez le voir dans le dernier graphique.

Pensez-vous qu’une étude semblable menée en France aboutirait aux mêmes résultats ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Android Authority

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone : un nombre impressionnant de gens n’y connaissent rien

Un nombre impressionnant d’utilisateurs de smartphones n’y connaissent rien : c’est la conclusion d’une étude réalisée aux Etats-Unis auprès de 2000 volontaires. On apprend pêle-mêle qu’une majorité des participants ne connaissent pas leur modèle de smartphone, qu’un tiers est persuadé…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…

Orange annonce sa propre mort à une abonnée de 87 ans

Orange a informé par erreur une abonnée de 87 ans de son propre décès. Il y a quelques jours, une paisible octogénaire a en effet reçu une funeste lettre de la part de l’opérateur historique. Apparement, le problème a pour origine la banque de…