SFR accuse Free d’avoir retardé le développement des réseaux en France

SFR estime que l’arrivée de Free a retardé le déploiement des infrastructures réseau en France. Avec ses prix cassés, le trublion des télécoms aurait indirectement réduit les capacités d’investissement de tous les opérateurs français, notamment dans le domaine de la fibre optique. Un avis partagé par son rival Orange. 

sfr accuse free retardé developpement réseau france

« L’arrivée de Free a retardé le développement des infrastructures en France parce que les opérateurs avaient moins de moyens pour investir » tacle Alain Weill, PDG d’Altice-SFR, dans une interview accordée à nos confrères de Ouest-France. Dans son allocation, le dirigeant pointe surtout du doigt l’arrivée de Free Mobile sur le marché français en 2012.

SFR estime que l’arrivée de Free Mobile a empêché les opérateurs français d’investir

« Avec une concurrence très intense, les prix ont très fortement baissé » explique le PDG. Dès son arrivée sur le marché, l’opérateur de Xavier Niel a poussé la concurrence à baisser leurs prix. En l’espace de deux ans, le télécom aurait libéré jusqu’à 6,83 milliards d’euros de pouvoir d’achat, estime une étude de l’UFC Que-Choisir.

Lire également : tout savoir sur SFR

« On pourrait imaginer que c’est la seule chose qui compte. C’est en partie vrai. Nous avons, en France, les tarifs télécoms les plus bas d’Europe » continue Alain Weill. Selon l’UFC Que-Choisir, les tarifs en vigueur dans le secteur des télécoms français sont deux fois plus bas que dans le reste du continent« Mais on a du retard par rapport à d’autres pays » regrette le PDG de SFR, prenant l’exemple du Portugal. « Le Portugal aura fini d’être fibré dès cette année » souligne Weill. En France, l’avènement de la fibre optique sur tout le territoire devra attendre jusqu’à 2025.

Stéphane Richard, PDG d’Orange, abonde dans le même sens. « On nous a imposé un 4ème opérateur mobile, en détruisant un équilibre de marché, avec de la concurrence, qui permettait aux opérateurs d’investir pour assurer la qualité de ses infrastructures. Tout ça a été foutu par terre » regrettait Stéphane Richard en 2016. Dans le même ordre d’idée, Orange accusait en 2018 la guerre des prix initiée par Free Mobile de « provoquer une baisse, à terme, des revenus des opérateurs télécoms, à l’heure où ils doivent consentir de lourds investissements, dans la fibre optique et la 5G ». 

Source : Ouest France

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RED by SFR ne propose plus qu’un seul forfait mobile

RED by SFR ne propose désormais plus qu’un seul forfait mobile. Disponible à partir de 10€ par mois, l’offre est entièrement modulable en fonction de vos besoins et de vos habitudes. Il est ainsi possible d’augmenter le volume de votre…

SFR lance enfin la 4G+ à 1 Gbit/s

SFR annonce le lancement de la 4G+ à 1 Gbit/s, comme l’opérateur l’avait promis. Pour l’heure, ces débits ne sont accessibles qu’à Nantes, mais une dizaine d’agglomérations seront couvertes d’ici la fin de l’année. Cette « 5G avant la 5G » permet…

SFR accuse Free d’avoir retardé le développement des réseaux en France

SFR estime que l’arrivée de Free a retardé le déploiement des infrastructures réseau en France. Avec ses prix cassés, le trublion des télécoms aurait indirectement réduit les capacités d’investissement de tous les opérateurs français, notamment dans le domaine de la fibre optique. Un avis partagé…

SFR a gagné 205 000 abonnés au cours du premier trimestre 2019

SFR a séduit 205 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre de l’année. L’opérateur au carré rouge doit surtout cette impressionnante croissance de son parc de clients à ses offres à prix cassé. Malgré des recrutements en hausse, SFR annonce…

SFR représente près de 50% des plaintes de clients en 2018

SFR est concerné par 47,6% des plaintes de clients en 2018, révèle le 15ème Observatoire des plaintes et insatisfactions dans le secteur des télécommunications de l’AFUTT. Sans surprise, l’opérateur au carré rouge s’impose une nouvelle fois comme le champion des plaintes…