Sega a abandonné le projet de la Dreamcast mini à cause de la pénurie

 

Si Sega vient tout juste d'annoncer le lancement de la Mega Drive Mini 2, les fans espéraient voir arriver un jour une refonte de la Dreamcast ou encore de la Saturn. Il faudra prendre son mal en patience, le constructeur a préféré abandonné l'idée à cause de la pénurie de semi-conducteurs. Le coût de fabrication des nouveaux processeurs est trop élevé.

dreamcast mini sega
Crédits : Unsplash

En septembre 2019, Sega a répondu à Nintendo et ses versions Mini de la NES et la SNES en lançant la Mega Drive Mini. Les fans étaient présents au rendez-vous et la réédition de la console culte de Sega a rapidement trouvé preneur. 

Bien entendu, les joueurs espéraient voir d'autres consoles du constructeur revenir au format mini. Ce 3 juin 2022, Sega a confirmé lors d'un livestream le lancement officiel de la Mega Drive Mini 2. Disponible en octobre 2022 sur le sol japonais, la machine sera dotée de 50 jeux intégrés et issus du catalogue Mega Drive et Mega CD. Pour l'instant, aucune information concernant une sortie en France et sur d'autres marchés occidentaux.

Néanmoins, il faut savoir que la Mega Drive Mini 2 n'était pas la seule console envisagée pour un passage en miniature. En effet, les fans l'ont bien fait comprendre sur les forums du constructeur nippon. Les deux machines qu'ils veulent voir revenir, ce sont bien la Dreamcast et la Saturn !

Sega abandonne l'idée d'une Dreamcast Mini à cause de la pénurie

Lors du livestream dédié au lancement de la Mega Drive Mini 2, Yosuke Okunari, figure historique de Sega, a confirmé que la firme avait planché sur la conception de modèles mini de ces deux consoles cultes. 

Seulement, la pénurie de semi-conducteurs et de composants électroniques a découragé Sega. En effet, il faut préciser que ces deux machines affichent une puissance nettement supérieure que celle de la Mega Drive Mini 2. De fait, il est était impératif de se lancer dans la production de nouveaux processeurs pour ces variantes Mini de la Dreamcast et de la Saturn.

Cependant, Sega a fait de premières estimations des coûts de l'opération, et selon l'entreprise, le prix d'achat d'une Dreamcast Mini ou d'une Saturn Mini aurait pu rivaliser avec celui d'une console moderne comme la Switch ou la PS5. Vous en conviendrez, il est clair que Sega aurait difficilement rencontrer le succès avec une console rétro vendue entre 300 et 500 euros. L'espoir est tout de même permis, Sega pourrait très bien relancer le projet lorsque la pénurie sera terminée.

Source : Eurogamer



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !