Samsung ralentit ses smartphones, un malware rôde sur le Play Store, le récap

 

Samsung est accusé de brider les performances de ses smartphones grâce à un outil logiciel. En parallèle, un nouveau malware Android a été repéré sur le Play Store. Il cherche à piller le compte bancaire des utilisateurs. Enfin, la guerre d'Ukraine laisse craindre que la Russie ne finisse par priver l'Europe d'Internet. 

test samsung galaxy s22

Alors que la guerre d'Ukraine se poursuit malgré les sanctions contre la Russie et les négociations en cours, vous n'avez pas trouvé le temps de suivre l'actualité du monde de la technologie avec nous. Voici tout ce que vous avez raté dans la journée d'hier. Suivez le guide !

Samsung est accusé de réduire les performances de ses smartphones Galaxy

Des internautes sud-coréen se sont rendus compte que les smartphones Samsung Galaxy réduisent la puissance délivrée par le chipset lorsque certaines applications sont lancées. Plus de 100 000 applications Android seraient concernées par ce bridage logiciel, probablement destiné à épargner l'autonomie de la batterie. Par contre, les apps destinées à réaliser des Benchmarks ne sont pas concernées. Samsung aurait ouvert une enquête interne.

En savoir plus sur le ralentissement des smartphones Samsung Galaxy

Cette application Android du Play Store cache un malware destiné à voler votre argent

TeaBot (aussi connu sous le nom d’Anasta), est un malware capable de piller le compte en banque de ses victimes. Apparu l'an dernier, il vient d'être à nouveau repéré sur le Play Store. Le virus s'est caché dans le code d'une application nommée QR Code & Barcode Scanner. Très populaire, l'app compte plus de 10 000 téléchargements.

En savoir plus sur le malware Teabot qui rôde sur le Play Store

La Russie menace de couper Internet en Europe suite à la guerre d'Ukraine

Les forces armées occidentales craignent que le régime de Vladimir Poutine ne cherche à priver le continent européen d'Internet. Jean Luc Villemin, directeur des réseau internationaux Orange, souligne que 99% du réseau mondial passe par des câbles sous-marins. En représailles, la Russie pourrait théoriquement couper ces câbles à l'aide de son armée de sous-marins. Le Kremlin avait déjà procédé de la sorte lors de l'annexion de la Crimée en 2014.

En savoir plus sur la menace russe qui place sur Internet en Europe



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !