Samsung : le grand patron placé en détention pour corruption

Depuis quelques semaines déjà, la Corée du Sud est bouleversée par un scandale de corruption visant sa présidente. Les grandes têtes pensantes de Samsung ont elles aussi fait partie de celui-ci. Aujourd’hui, le vice-président Lee Jae-Yong a été placé une nouvelle fois en détention, suite à de nouvelles preuves accablantes de corruption.

Le marché des nouvelles technologies est un marché énorme. Mondial, il amasse énormément d’argent et peut créer des superpuissances en un claquement de doigts, pour peu que l’on sache gérer correctement son entreprise.

Ce n’est pas pour rien que le créateur de produits technologies et électroménagers Samsung représente une bonne part du PIB de la Corée du Sud : ses revenus sont tels qu’il est un pilier pour sa patrie. Mais après le scandale de corruption entourant la présidente du pays, le constructeur est aussi dans de beaux draps.

Le patron de Samsung est arrêté

Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe, a été arrêté par les autorités coréennes et placé en détention provisoire aujourd’hui. Ce n’est pas la première fois que celui-ci est interrogé dans cette période politique difficile pour le pays.

Toutefois, de nouvelles preuves accablantes ont amené à cette dernière arrestation pour trafic d’influence et corruption. Pour rappel, il est accusé d’avoir versé pour 40 millions de dollars de pot-de-vin à la proche conseillère de la présidente du pays, afin de recevoir des faveurs politiques pour son entreprise en échange.

Après le scandale technologique du Galaxy Note 7, Samsung fait maintenant face à un scandale politique d’ampleur. Bien que la présidente de la Corée du Sud soit toujours temporairement protégée par son statut, ce n’est pas le cas de ceux qui ont tenté d’en abuser.

D’autant que l’oeil inquisiteur des autorités coréennes est désormais tourné vers le constructeur. Celles-ci ont tenu à valider d’elles-mêmes les causes des explosions du Galaxy Note 7, et pourraient forcer les constructeurs du pays à plus de transparence et de contrôle dans le futur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…