Galaxy Note 7 : Samsung explique enfin les causes des explosions

Maj. le 23 janvier 2017 à 13 h 56 min

Samsung avait promis de donner des explications sur les cas d’explosions de son Galaxy Note 7. Le coréen a tenu parole et a enfin expliqué les causes de ce désastre industriel lors d’une conférence de presse, cette nuit. Ce sont bien les batteries qui sont à l’origine de tous ces problèmes.

galaxy note 7 explications explosions

Samsung était bien parti pour faire de l’année 2016 son année. Les Galaxy S7 et S7 Edge explosaient tous les records et le Galaxy Note 7 était très attendu, notamment en Europe, là où les utilisateurs avaient été privés de Galaxy Note 5.

Les débuts de l’aventure Galaxy Note 7 commençaient sous les meilleurs auspices, avec des critiques dithyrambiques. Nous avons nous-même testé ce Note 7 et avons été franchement bluffés. Nous avions sans doute là le meilleur smartphone du marché à tous les niveaux.

Et puis patatra ! Quelques cas d’explosions ont commencé à faire la Une de l’actualité, cas qui se sont multipliés jusqu’à en arriver au fiasco que l’on connaît tous avec pour seule issue le retrait du marché du Galaxy Note 7. Samsung s’est montré transparent tout au long de cet évènement historique pour le secteur et dramatique pour l’entreprise.

Une enquête a été menée pendant des mois mobilisant 700 ingénieurs en interne et plusieurs instituts de recherche indépendants. 200 000 terminaux ont été analysés ainsi que plus de 30 000 batteries.

Samsung avait promis de donner des explications aujourd’hui. La firme a tenu sa promesse et a publié ses conclusions cette nuit, suite à une conférence de presse très attendue. Résultat : ce sont bien les batteries qui sont en cause, avec deux problèmes identifiés. Une thèse confirmée par trois cabinets indépendants : Explonent, UM et TU V Rheinland.

Samsung Galaxy Note 7 : retour en 6 dates sur un fiasco historique

Une grave erreur de conception

Le Galaxy Note 7, vous le savez, avait une grande qualité : son design. Mais pour parvenir à ce résultat, Samsung a négligé certains points. La course à la finesse et au smartphone compact a fini par avoir raison de l’entreprise. La conception du smartphone est en réalité au coeur du problème.

Chez le sous-traitant Samsung SDI, cette conception a conduit à un grave problème lié à la batterie. Le châssis du Note 7 était en réalité trop petit et laissait peu d’espace pour intégrer une batterie. Ceci a conduit Samsung SDI à concevoir des batteries extrêmement compactes. Le problème c’est que certains Galaxy Note 7 se sont alors retrouvés avec des batteries pliées sur le coin supérieur droit.

Et à cet endroit se situent les électrodes négatives. Avec ce défaut de conception, les électrodes se sont pliées jusqu’à ce qu’elles se touchent entre elles entraînant une combustion et donc parfois des explosions sous l’effet de la chaleur.

galaxy note 7 enquete

Cette première explication vaut pour les premières séries de smartphones, celles remplacées par la suite lors d’une première campagne de rappel lancée par Samsung. Le coréen avait alors abandonné le partenariat ave Samsung SDI et s’était tourné vers ATL pour produire produire les batteries et les intégrer au Galaxy Note 7. Les modèles créés par ATL ne rencontraient aucun problème lors du lancement du smartphone. Mais ensuite, les choses ont changé.

Beaucoup de négligence

Si ATL s’en sortait très bien avec le Galaxy Note 7, il n’était pas préparé à une telle demande de Samsung. C’est la seconde conclusion tirée de l’enquête du géant coréen. Selon la firme, la cadence demandée à ATL était bien trop élevée pour que l’entreprise suive le rythme sur la chaîne de fabrication.

Face à cette cadence impossible à tenir, ATL a donc bâclé le travail. Les experts mandatés ont ainsi constaté que certaines batteries étaient réellement loin des standards de l’industrie. Pour une grande partie d’entre elles, des micro-soudures mal faites ont été détectées.

lg galaxy note 7

Pire encore, sur certaines pièces, les scotchs isolants présents entre le séparateur et l’électrode positive ont été oubliés. Là encore cela a provoqué des contacts entre les électrodes provoquant des explosions.

Et après ?

Après avoir livré ses conclusions, Samsung a donc tenu à expliquer qu’à l’avenir l’entreprise ferait tout pour éviter ce genre d’affaire. Ainsi, le coréen a annoncé qu’il procèderait dorénavant à un contrôle en huit étapes visant à renforcer le processus de contrôle qualité. Et surtout l’entreprise va prendre son temps désormais pour éviter un nouveau fiasco.

D’ailleurs, l’entreprise a dores et déjà annoncé que son Galaxy S8 ne serait pas annoncé durant le MWC de Barcelone. Samsung a expliqué vouloir prendre son temps pour livrer un smartphone réussi et sécurisé.

Le géant coréen semble avoir retenu la leçon. De toute façon, un autre fiasco du genre est complètement inenvisageable pour la firme. Mais au delà de Samsung, cette affaire, et les conclusions publiées par le coréen, doivent donner une leçon aux constructeurs de smartphones en général.

Depuis des années maintenant, ils se livrent une guerre sans aucun répit. Les modèles sont toujours plus fins, plus compacts, dotés de technologies toujours plus performantes mais également plus fragiles. On se souvient par exemple des surchauffes anormales du processeur Snapdragon 810 en 2015.

galaxy s8 mwc

Tous les acteurs du secteur doivent se responsabiliser sur les questions de sécurité. Car un fiasco comme celui du Galaxy Note 7 ne serait plus toléré par les consommateurs. Ils ont envie de marques qui répondent à leurs besoins. Des smartphones toujours plus fins et compacts, ce n’est pas la priorité pour les utilisateurs.

Les 8 meilleures alternatives au Samsung Galaxy Note 7

Attendons maintenant de voir si tout le monde tirera des leçons de cette affaire. Samsung en tout cas ne devrait plus tomber dans le piège. Une fois, pas deux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !