Galaxy A : MediaTek pourrait rendre la 5G plus abordable sur les prochains Samsung

 

MediaTek voudrait intégrer ses chipsets compatibles 5G dans de futurs smartphones de Samsung, notamment dans certains Galaxy A prévus en 2021. Pour Samsung, le but serait de baisser le prix de cette connectivité. Le fondeur taïwanais aurait déjà livré quelques séries de composants au géant coréen.

Le SoC MediaTek Dimensity 1000 5G

Le succès de la 5G tient à deux éléments : l’offre de services chez les opérateurs et l’offre matérielle chez les constructeurs. Les premiers doivent créer leurs réseaux et proposer des abonnements accessibles. Les seconds doivent développer des smartphones pour accéder à ces réseaux. Les premiers smartphones 5G sont d’ores et déjà commercialisés en France. SFR, notamment, proposent le Mate 20X 5G de Huawei et le Mi MIX 3 5G de Xiaomi. Ils sont 5G, même si SFR ne propose pas encore la 5G.

Les smartphones compatibles 5G sont généralement assez chers. Ils font partie du segment haut de gamme ou, au mieux, du segment premium. La 5G n’est donc financièrement pas accessible à tous, bien au contraire. Et c’est logique : toutes les solutions compatibles 5G (notamment celles de Qualcomm qui animent la très grande majorité des terminaux 5G) sont aujourd’hui onéreuses. Pour faire baisser le prix de vente des terminaux, il faut donc baisser le prix d’achat des composants compatibles avec cette technologie.

Lire également : Snapdragon 865 et 765 : Qualcomm présente les SoC des smartphones Android 5G de 2020

Qualcomm a entamé ce long chemin en présentant son premier chipset 5G « non haut de gamme » (mais premium quand même) : le Snapdragon 765/765G. Toutefois, quand il s’agit de démocratisation, ce n’est généralement pas vers Qualcomm qu’il faut se tourner. C’est vers MediaTek. La firme taïwanaise, qui a signé un partenariat avec Intel dans le domaine de la 5G, a récemment présenté en grande pompe son premier chipset avec modem 5G intégré : le Dimensity 1000 (aka MT6889).

MediaTek aurait déjà livré des chipsets à Samsung

Il était accompagné, dans les coulisses de l’événement, par deux autres modèles : le MT6885 et le MT6873. Les caractéristiques techniques de ces deux composants n’ont pas été officialisées. Mais, selon la presse chinoise, plusieurs unités des deux composants auraient été envoyées à Samsung pour test afin d’évaluer la possibilité de les intégrer à certains Galaxy A prévus mi-2021. Le but : créer avec Samsung des smartphones 5G abordables. Et donc plus facile à acquérir pour tous ceux qui achètent des téléphones low cost.

Les modèles concernés ne seraient pas forcément ceux que Samsung développe en interne dans ses usines vietnamiennes. Il s’agirait davantage des modèles que la firme externalise auprès d’ODM chinois. Des prestataires tels que Wingtech qui a développé le Galaxy A10s en 2019. Pour rappel, ce smartphone low cost, officialisé en aout dernier, est le seul smartphone du catalogue Samsung à être équipé d’un chipset MediaTek (il s’agit du Helio P22). Les rumeurs affirmaient, en novembre, que Samsung comptait justement accentuer l’externalisation de la fabrication de ses smartphones auprès de prestataires comme Wingtech. Les deux indiscrétions pourraient donc être liées.

Source : ChinaTimes



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
samsung galaxy a batterie amovible
Galaxy A : Samsung prépare le retour des batteries amovibles

Un Galaxy A équipé d’une batterie amovible est dans les cartons de Samsung. Une photo apparue en ligne montre en effet une batterie amovible appartenant à un futur smartphone milieu de gamme. Le constructeur sud-coréen s’apprête visiblement à faire renaître les téléphones avec accumulateur…