Renault vise le 100% voiture électrique d’ici 2030 en France

 

De plus en plus de constructeurs s'engagent à électrifier totalement leur gamme dans les prochaines années. Renault en fait partie et vient d'annoncer son dernier objectif : vendre uniquement des voitures 100% électriques d'ici l'horizon 2030. S'en suivra ensuite l'électrification de Dacia.

renault electrique horizon 2030
Crédits : Renault

En juillet 2021, la Commission européenne a dévoilé ses exigences concernant la mobilité électrique : d'ici 2035, l'institution ne veut plus voir de voitures diesel et essence en concessions. De son côté, le Royaume-Uni a pris des engagements encore plus ambitieux, puisque la Grande-Bretagne prévoit la mort du thermique d'ici 2030.

Dans le sillage des annonces de la Commission européenne, de nombreux constructeurs ont pris position. C'est par exemple le cas de Ford qui ne vendra plus que des voitures électriques en Europe d'ici 2030. Quant à Opel, la marque allemande promet un parc 100% électrique d'ici 2028. Rien qu'en 2022, le constructeur compte lancer pas moins de 11 véhicules électriques comme le Combo Life et le Zafira Life.

Du côté de Renault, la marque au losage n'a pas attendue les objectifs de Bruxelles pour débuter sa transition énergétique, bien au contraire. L'entreprise française a déjà plusieurs véhicules électriques à son actif, à commencer par la Zoé, véritable carton en France, sans oublier la Mégane E-Tech par exemple, sa dernière berline compacte.

Renault : le 100% électrique d'ici 2030 en France et en Europe

Lors d'une conférence de presse donnée au Technocentre Renault de Guyancourt, le PDG Luca de Meo a dévoilé les ambitions de la compagnie : atteindre le 100% électrique d'ici 2030. “On s'est mis en tête de préparer les conditions pour que Renault soit une marque 100% électrique d'ici l'horizon 2030″, a annoncé le grand patron.

Le responsable a confirmé que Dacia sera la suivante à passer par la case électrification de sa gamme. “Dacia va suivre, et son électrification va être cohérente avec un positionnement qui nous impose de ne pas augmenter les prix”, assure-t-il. Comme la marque l'avait déjà annoncé précédemment, la pénurie de semi-conducteurs ne s'arrangera pas avant 2022. Des propos maintenus par Luca de Meo lors de son allocution, précisant même que le pire est à prévoir lors du 1er trimestre.

C'est concentré sur quelques fournisseurs (…) On ne peut pas espérer que ce soit résolu à terme”. Selon les dires du dirigeant, cette situation inédite empêchera la production de 500 000 voitures durant l'année 2022.

Source : Capital



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !