Qui est Xiaomi, le constructeur chinois qui débarque en France le 22 mai 2018 ?

Xiaomi débarque en France avec l’ouverture d’un premier magasin physique le 22 mai 2018 à Paris. Le constructeur de smartphone est numéro 2 des ventes en Chine et numéro 1 en Inde, et pourrait capter des parts de marché à Samsung et Apple, redoutablement puissants dans l’hexagone. On vous propose ici les réponses les plus courantes aux questions autour de ce constructeur venu de Chine.

xiaomi

Qu’est-ce que Xiaomi ?

Xiaomi est un constructeur chinois de matériel électronique dont le siège est basé à Beijing. Xiaomi conçoit, fabrique et vend des smartphones Android, applications mobile, des ordinateurs portables, des trottinettes et des produits électroménager de grande consommation comme des cuiseurs de riz.

Xiaomi est parfois appelé l’Apple chinois : ses dirigeants ont multiplié les clins d’oeil à la marque californienne depuis sa création en 2010. Jusqu’au nom de ses produits comme le Mi Pad (qui se prononce en anglais pratiquement comme « My iPad »), le Mi Notebook Air (MacBook Air), et leur design tout en aluminium anodisé. Ou encore à cause de ses keynotes, calquées sur le modèle de la marque à la pomme – les dirigeants y reprennent jusqu’aux baskets et jeans, un code emprunté à Steve Jobs.

Xiaomi fabrique entre autres des smartphones extrêmement populaires, en raison de leur fiche technique très haut de gamme et de leur petit prix. Dans notre dossier intitulé Pourquoi Xiaomi débarque au bon moment en France, nous expliquons que ces prix sont liés à la contrainte que s’impose Xiaomi de ne pas faire de marges de plus de 5% après impôts. Lorsque cela arrive tout de même, Xiaomi promet que cet argent sera redistribué d’une manière ou d’une autre à ses clients.

Auparavant uniquement disponibles à l’import, les smartphones et autres produits Xiaomi débarquent en France à partir du 22 mai 2018 via l’ouverture d’un Mi Store à Paris ; un magasin dont l’agencement et la philosophie ressemble là encore beaucoup à Apple. Cliquez ici pour tout savoir sur ce magasin : son adresse, les produits vendus par Xiaomi et leur prix.

Comment prononce-t-on « Xiaomi » et que veut dire ce mot en Français ?

Xiaomi c’est deux idéogrammes chinois très reconnaissables : 小米. Bien sûr pour leur expansion internationale, les dirigeants de la firme ont quand même simplifié et latinisé le nom de la marque qui était assez long au départ : 北京小米科技有限责任公司 (Beijing Xiaomi, entreprise technologique à responsabilité limitée au cas où vous ne l’auriez pas compris). Pourtant, même latinisé, les X suivis de trois voyelles ne sont pas particulièrement fréquents en Français, pour ne pas dire assez difficiles à prononcer.

De quoi faire immanquablement fourcher des langues, faire lever des sourcils et peut-être même faire pouffer de rire quelqu’un planqué dans le fond de la salle. Sans parler des présentateurs et présentatrices des JT qui parleront sans doute tous la marque avec une prononciation on-ne-peut-plus personnelle. Alors pour prononcer correctement Xiaomi, dites « Chat au Mi » ou « Sia au Mi » mais en aucun cas « Czya au Mi » . C’est toujours mieux pour briller en société !

Contrairement à de nombreux noms d’entreprises qui ne veulent pas dire grand chose, Xiaomi est aussi un vrai mot en chinois, qui se traduit par Millet en Français. C’est une céréale très consommée en remplacement du riz dans certaines parties du monde. Mais le chinois est une langue complexe, et le dirigeant de l’entreprise Lei Jun avait longuement expliqué dans une interview de 2011 la signification plus profonde de ce nom.

Le premier idéogramme serait en fait lié à un concept bouddhiste selon lequel « un simple grain de riz est pour un bouddhiste aussi important qu’une montagne ». Le « Mi » n’est alors plus qu’un acronyme pour internet mobile en Anglais (Mobile Internet) voire une référence à Mission Impossible en référence aux obstacles rencontrés par l’entreprise à ses débuts. Mais il y a aussi un lien avec le mot « millet » d’une célèbre citation de Mao Zedong pendant la guerre civile chinoise de 1945-1949 : « nous voulons conquérir le monde par le millet et les fusils ».

Pourquoi faut-il s’intéresser à Xiaomi ?

Les prix et le design incroyable des smartphones et ordinateurs de la Xiaomi, associés à une fiche technique et une qualité de fabrication au top, sont un compromis impossible tenir dans un budget raisonnable chez d’autres marques qui vendaient jusqu’ici leur smartphone en France. Et quand on parle des « autres marques » on parle aussi bien des géants comme Samsung, Apple, et Huawei que des propositions plus confidentielles.

Les smartphones et les ordinateurs Xiaomi sont réellement, authentiquement originaux. On choisit Xiaomi d’abord parce que ce sont des produits Xiaomi, ensuite à cause de leur prix. C’est le tour de force que ce constructeur a su réaliser. Le modèle économique de Xiaomi implique ces prix bas pour amener ses utilisateurs à utiliser des services et logiciels qui sont, eux, à forte valeur ajoutée.

Pour le reste, Xiaomi vend selon ses dires pratiquement ses smartphones à leur coût de fabrication. Une affirmation à tout de même nuancer : des chiffres de 2014 montraient que la marque réalisait 94% de ses profits via les ventes de smartphones. Une proportion de revenus encore plus importante que… chez Apple.

Quels sont les plus grands succès de la marque ?

Nous allons mettre un coup de projecteur sur trois produits Xiaomi : ils ne sont bien sûr pas les seuls à représenter un succès important ou à être particulièrement attractifs. Mais ils montrent assez clairement comment ce constructeur peut tailler très vite de grosses parts de marché à la concurrence en France :

  • Xiaomi Mi Notebook Pro : un concurrent direct du MacBook Pro 2016 (sans Touch Bar) avec un design encore plus épuré puisqu’il n’a aucune marque apparente au dos de l’écran. L’ordinateur propose un Intel Core i7-8550U, 16 Go de RAM, une GeForce MX150 pour la carte graphique, 256 Go de SSD et une confortable batterie de 8000 mAh, le tout pour moins de 1000 euros.
  • Xiaomi Mi Mix 2S : le successeur du Mi Mix fait dans le très haut de gamme borderless (sur trois de ses côtés) sans encoche. Son immense écran 18:9 occupe sans obstruction toute la face avant sauf une petite barre en bas qui permet de loger la caméra selfie et des capteurs. Pour prendre un selfie, tournez le téléphone en haut – une solution originale qui plaira sans doute aux allergiques de l’encoche !
  • Xiaomi Redmi 5A : dans la famille des smartphones à moins de 100 euros, c’est sans doute l’un des meilleurs compromis. Xiaomi y a mis un Snapdragon 425, 2/16 Go, un écran 5″ 720p, le tout avec une grosse batterie 3000 mAh et un design attractif.

Quel est la part de marché de Xiaomi en Europe ?

xiaomi parts de marche

Xiaomi connaît en ce moment un rythme de croissance européen ahurissant, frôlant les +1000% au 1er trimestre 2018. Il faut dire que la marque part de loin et avance ses pions rapidement après l’ouverture d’un premier magasin en Grèce, puis en Espagne et en Pologne, avant d’ouvrir un magasin en France et au Royaume-Uni. Avec 2,4 millions de smartphones vendus sur un trimestre c’est devenu le 4e plus gros constructeur en Europe derrière Samsung (15,2 millions), Apple (10,2 millions) et Huawei (7,4 millions) et devant Nokia/HMD (1,6 millions).

Et on s’attend naturellement à ce que le carton continue. Xiaomi a su devenir numéro 2 en Chine derrière Huawei, alors que c’était un total outsider quelques années auparavant. Dans plusieurs marchés étrangers comme l’Inde, Xiaomi a pu se hisser à la place de numéro 1. Avec une cadence de l’expansion internationale de Xiaomi qui s’accélère, on risque bientôt de croiser très souvent des personnes avec un smartphone de la marque.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi Mi Mix 3 : date de sortie, prix, fiche technique

Le Xiaomi Mi Mix 3 sera lancé le 25 octobre 2018 et embarquera trois grosses nouveautés très attendues : un écran borderless avec menton fin, une caméra escamotable et un capteur d’empreinte intégré à l’écran. Voici tout ce qu’il faut…