Facebook : après une fausse couche, elle se retrouve envahie de pubs pour bébés

Après la perte de son enfant mort-né, une internaute a continué de recevoir de la part de Facebook des publicités ciblées sur la maternité et sur les bébés. Pour alerter sur les dangers des algorithmes utilisés par les réseaux sociaux pour cibler ses membres, la jeune femme a publié sur Twitter une lettre incendiaire. 

facebook fausse couche

« Je sais que vous saviez que j’étais enceinte » tacle Gillian Brockell, journaliste au Washington Post, sur son compte Twitter. Pendant sa grossesse, la jeune femme explique avoir partagé de nombreuses photos de l’heureux événement à venir.

Dans une lettre, une utilisatrice dénonce les dérives des algorithmes de Facebook

 » C’est ma faute, je n’ai pas pu résister à poster sur Instagram avec des hashtags – #30weekspregnant (enceinte de 30 semaines), #babybump (bébé dans le ventre) » relate-t-elle. Elle affirme même avoir « cliqué deux ou trois fois sur des publicités de vêtements de grossesse » sur Facebook. L’internaute assure pourtant n’avoir jamais activé les publicités ciblées sur Facebook.

Malheureusement, l’enfant de Gillian Brockell est finalement mort né. La jeune femme n’a pas manqué d’annoncer la triste nouvelle sur les réseaux sociaux « avec des mots comme «mort-né» ou «coeur brisé ». Malgré les signes, Facebook a continué de lui envoyer des publicités pour des produits pour bébés sur son fil d’actualité, comme des poussettes. Plus tard, le réseau social affichera même…des publicités pour des agences d’adoption.

Lire aussi : Facebook envisage d’utiliser vos photos de famille pour cibler les publicités

« N’avez-vous pas vu aussi mes recherches sur Google, comme ‘bébé ne bouge plus' » regrette l’internaute. « Pour n’avez-vous pas remarqué mes trois jours de silence sur les réseaux sociaux ? » continue Gillian Brockell. La jeune femme regrette que Facebook, qui se veut omniscient, n’ait pas remarqué sa fausse couche. « Je suis pourtant persuadé que vous saviez même quel jour j’ai accouché » tacle-t-elle. « Si vous êtes assez intelligent pour comprendre que je suis enceinte alors vous l’êtes sûrement assez pour comprendre que mon bébé est mort » conclut la jeune femme, en deuil.

« Nous avons mis en place un paramètre disponible capable de bloquer les annonces sur certains sujets délicats, comme la parentalité »souligne Rob Goldman, vice président de Facebook, dans un communiqué sur Twitter. Le dispositif « nécessite toujours des améliorations », concède le dirigeant. Etant en plein deuil, Gillian explique ne pas avoir trouvé ce paramètre mais qu’elle en connaissait l’existence. « Je m’interroge sur l’absence de déclencheurs pour désactiver ces publicités automatiquement » précise l’internaute.

Les algorithmes de Facebook ne sont pas encore infaillibles

Si les algorithmes utilisés par les réseaux sociaux sont de plus en plus perfectionnés, Facebook étant même capable de prédire nos déplacements, les erreurs de calcul ne sont pas rares. Dans ce cas-ci, les algorithmes ont rapidement détecté la grossesse de Gillian Brockell mais n’ont pas deviné qu’elle avait fait une fausse couche. Les algorithmes de calcul de Facebook sont plus doués pour comprendre que vous avez envie de partir en voyage, d’acheter un chien ou un chat ou de vous offrir une nouvelle paire de chaussures, ou n’importe quel événement ou désir qui peut déboucher sur un achat, plutôt que de deviner un événement tragique, comme la perte d’un enfant.

Autre preuve de la faillibilité des algorithmes de Facebook : de nombreux internautes continuent de recevoir des publicités pour un produit qu’ils viennent d’acheter ! La phase de retargeting, qui va tout simplement recalculer quelles annonces vous montrer en priorité en fonction de nouvelles données, piochées sur votre navigateur ou votre comportement en ligne, n’est pas instantanée. Il faut parfois plusieurs jours avant qu’un retargeting ne corrige le tir. Que pensez-vous de cette affaire ? Avez-vous déjà rencontré un problème similaire e?

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook veut lire vos pensées avec un bracelet connecté

Facebook vient d’acquérir une stratup, CTRL-Labs, dans le but de concevoir un bracelet connecté capable de lire vos pensées en décodant les signaux qui circulent dans les nerfs de votre poignet. Pour l’heure, le réseau social décrit son projet comme…

Facebook : un simple JPEG suffisait à pirater des comptes

Facebook vient de corriger deux vulnérabilités dont l’exploitation permettait aux pirates d’obtenir des informations sensibles depuis ses serveurs. Un simple fichier JPEG suffisait à corrompre les systèmes du réseau social en créant une fuite de mémoire. Celle-ci permet d’accéder à…

Après Instagram, Facebook commence aussi à cacher les likes

Facebook imite Instagram et teste une fonctionnalité visant à cacher les compteurs de likes des publications. Une initiative dont le but est de freiner la frustration liée à la course aux interactions, qui peut être pesante pour certains utilisateurs.  Nous…

Facebook avoue écouter les messages audio échangés sur Messenger

Facebook admet avoir écouté les conversations vocales échangées par l’intermédiaire de son application Messenger. Il aurait mis fin à cette pratique la semaine dernière, en même temps que Google et Apple avec Assistant et Siri.  Après des accusations lancées par…

Facebook va enfin proposer un mode sombre sur Android

Facebook va enfin avoir droit à un mode sombre sur Android. Les développeurs de l’application sont au travail et la fonctionnalité devrait arriver à moyen terme sur nos smartphones. L’absence d’une telle option est un gros manque pour Facebook, alors…

Facebook prépare déjà la fusion d’Instagram et Messenger

Facebook fait le premier pas vers la fusion d’Instagram et de Messenger. Le module de messagerie instantanée d’Instagram est en train d’être réécrit de fond en comble avec les mêmes technologies que Facebook Messenger. Les deux applications devraient fusionner d’ici…