PlayStation Classic : premiers tests et avis, la réédition de la PS1 vaut-elle le coup ?

La PlayStation Classic est passée entre les mains des premiers testeurs. Design, catalogue, expérience de jeu, interface, retrouvez dans ce dossier tous les avis de la presse sur cette réédition de la PS1, qui nous offre une bonne dose de nostalgie. Alors, vaut-elle vraiment le coup ? 

PlayStation Classic premiers tests avis réédition PS1 vaut elle coup

La date de sortie de la PlayStation Classic est programmée au 3 décembre 2018, mais plusieurs médias ont déjà eu l’occasion de la prendre en main et de partager leurs premiers avis sur la console rétro. L’expérience originale est-elle respectée ? La PS Classic souffre-t-elle de gros défauts ? Quelle impression a-t-elle laissé aux testeurs ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans notre revue de presse.

Catalogue de la PlayStation Classic

La PlayStation Classic embarque 20 jeux dont Final Fantasy 7, Resident Evil et GTA. La liste complète est disponible dans le visuel ci-dessous. Tous les jeux sont stockés directement sur la console, qui ne peut d’ailleurs pas lire les CD. Il n’est donc pas possible de ressortir ses vieilles boîtes de jeu en espérant que le disque qui s’y trouve n’est pas trop endommagé pour lancer d’autres titres. Pas de possibilité non plus d’ajouter de nouveau jeux via internet, la console n’y a pas accès. Des petits malins trouveront peut-être un moyen d’exploiter la connectique USB, mais on est a priori limité à 20 jeux.

playstation classic
Liste des 20 jeux disponibles sur la PlayStation Classic

Et forcément, Sony a du faire des choix et des sacrifices avec une sélection de 20 titres. « Nous regrettons tout de même l’absence de titres majeurs, allant de Gran Turismo à Tomb Raider en passant par Wipeout. Celle de Crash Bandicoot, MediEvil ou Spyro s’expliquant sans doute par leur remaster récent ou à venir », rend compte JeuxVideo.com.

Des regrets également chez EnGadget, qui y va plutôt fort : « Malheureusement, cette lineup arrive avec un tas de bouses comme Cool Boarders 2, le premier Twisted Metal et Jumping Flash !, qui sont aussi horribles que dans vos souvenirs, quand vous étiez encore au lycée ». Chacun jugera selon ses goûts, j’avais personnellement plutôt apprécié Cool Boarders 2, l’un de mes tous premiers jeux sur PS1, malgré ses contrôles parfois un peu aléatoires. Pas sûr d’avoir en vie de retenter l’expérience aujourd’hui par contre, effectivement.

Design et accessoires

Côté design, la PS Mini est 45% plus petite que la console originale. Autrement, elle est par contre identique en tous points avec la PS1. Les différents testeurs expliquent à quelle fonction se rapporte chacun des trois boutons présents. Power pour allumer et éteindre l’appareil, Reset pour revenir au menu principal et Open pour « changer de CD », ce qui était nécessaire pour Final Fantasy VII et Metar Gear Solid à l’époque. Cette fois, une pression sur le bouton déclenche une opération logicielle puisqu’il n’y a pas de disques. Les ports pour carte mémoire sont seulement simplement simulés, impossible d’insérer ses vieux items.

playstation classic

En ce qui concerne les accessoires, les manettes sont les toutes premières sorties par PlayStation. Pas de sticks analogiques donc, il faut se réhabituer à la croix directionnelle. Sur cette PS Mini, on passe par contre à l’USB. Les pads ne peuvent par contre pas être utilisé sur d’autres appareils, comme sur un PC ou une PS4. On retrouve également un câble USB vers microUSB type B ainsi qu’un câble HDMI.

L’expérience de jeu

Mais alors, concrètement, que vaut la PS Classic manette en main ? « L’expérience de jeu est similaire à celle proposée il y a plus de 20 ans : bonne nouvelle pour les nostalgiques », rapporte le média espagnol Xataka. Il faut bien sûr se réhabituer au gameplay et aux contrôles de l’époque, mais la fidélité est au rendez-vous, avec une véritable impression de jouer aux mêmes titres qu’à l’époque.

« L’expérience en jeu est agréable, aucun input lag notable n’étant à signaler sur nos sessions. Il est par contre nettement plus difficile de juger la réactivité du pad sur Destruction Derby ou Tekken 3 du fait de leur prise en main nettement moins souple que les titres d’aujourd’hui », juge de son côté JVC. Le site souligne le fait qu’il n’y a pas que les graphismes qui ont vieilli mais aussi les mécaniques de jeu. Il s’agit de versions remasterisées, mais l’expérience d’origine reste fidèle et cette plongée dans le passé peut parfois être difficile. Parmi ceux qui s’en sortent le mieux, Rayman est cité. Alors que le premier GTA fait plus de peine à voir, tant au niveau visuel qu’en termes de maniabilité.

cool boarders 2

L’une des principales différences réside du fait que les jeux s’affichent en 720p et 60 Hz. Une définition revue à la hausse (480p à la base) nécessaire pour nos écrans plus grands qu’à cette période. Plusieurs prises en main s’accordent par contre sur le fait qu’il faut à tout prix éviter de jouer sur une TV ou un écran 4K, le rendu étant alors déformé et pixelisé.
Pour Gameblog, Tekken 3 reste « magnifique et fluide » sur très grand écran, mais c’est plus compliqué pour des jeux comme Jumping Flash, Rayman ou Ridge Racer Type 4, qui nécessitent d’être joués sur des écrans un peu plus modestes.

Les jeux sont proposés dans leurs versions d’origines, il faut débloquer les modes ou personnages supplémentaires en progressant dans Tekken 3 par exemple. Pas de Tekken Ball ou de Gon dès le départ donc. Par contre, les codes de triche, qui permettent de profiter de GTA d’une toute autre manière , fonctionnent bel et bien.

Interface et paramètres

« Le menu déroulant pour choisir son jeu est basique, il n’y a pas eu un énorme travail d’habillage », estime Gameblog. A noter la présence dans le menu d’une carte mémoire virtuelle pour chaque jeu pour retrouver ses parties. Le système de cartes mémoire physiques a été supprimé. Une option de sauvegarde automatique conserve aussi votre progression sans qu’il n’y ait besoin d’action de la part du joueur. « Côté options de personnalisation, c’est quasiment le vide intersidéral. Il va falloir se contenter d’un économiseur d’écran, du choix de la langue de l’OS de la console et d’un paramètre de gestion de l’alimentation », regrette le média.

ps classic interface
Une interface et des menus minimalistes pour la PS Classic

Et puisqu’on parle des langues, il y a un testeur qui a vu rouge sur ce point précis.« Clairement, ce que j’ai le moins apprécié de cette PlayStation Classic est le fait que tous les jeux soient en anglais et il qu’il n’y ait aucune possibilité de changer […] J’aurais au moins aimé pouvoir changer la langue des menus et sous-titres », écrit l’auteur de Xataka. Dans certains jeux comme Resident Evil, les sous-titres sont d’ailleurs totalement absents, même en anglais. A noter tout de même que GTA et Rainbow Six sont disponibles en français sur PlayStation Classic, tout simplement car les jeux de base prenaient en charge notre langue et proposaient un choix aux joueurs.

Conclusion : la PlayStation Classic vaut-elle le coup ?

« J’ai passé un bon moment à découvrir cette version de la PlayStation Classic. J’ai été surpris par certains jeux comme Tekken 3, Rayman, Ridge Racer Type 4 et même Resident Evil qui sont encore assez pertinents. J’ai fait la grimace en découvrant Jumping Flash, Destruction Derby, Battle Arena Toshinden, Rainbox 6 », explique Gameblog.

Pour The Verge, « la PS Classic est un petit appareil fidèle et bien conçu, et il est facile de voir à quel point il sera populaire parmi les anciens propriétaires de PS1 ». D’après Gamekult, « c’est aussi pour ça qu’on prend une console Classic, c’est pour tous ces petits frissons de nostalgie qui nous étrennent, ces instants de bonheur qu’on a envie de revivre ».

Pour résumer, la console est absolument fidèle à l’expérience que nous proposait la toute première PlayStation. Elle s’adresse à un public qui a vécu à cette époque et qui veut retrouver les sensations d’antan, se remémorer les bons souvenirs. Soyez prévenu, le gameplay peut souvent s’avérer très frustrant lorsqu’on est habitué aux jeux récents. La PS mini est vendue au prix conseillé de 99,99 euros avec deux manettes incluses. La date de sortie est le 3 décembre 2018 mais il est déjà possible de précommander la PlayStation Classic. Tarif trop élevé ou pas par rapport à ce qu’elle propose, chacun fera son jugement. A l’approche des fêtes de fin d’année, il est en tout cas certain qu’elle va faire un carton.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
PS5 : date de sortie, prix et fiche technique

Vous vous y perdez dans les informations sur la future Playstation 5 de Sony ? Ne vous inquiétez pas, nous aussi ! Pour s’y retrouver un peu, on fait le point sur les information disponibles. Retrouvez au fur et à mesure toutes les nouvelles actualités, les rumeurs et les annonces sur la console de salon.

PUBG disponible sur PS4 le 7 décembre 2018

PUBG va débarquer sur PlayStation 4, le 7 décembre 2018. Sony annonce la bonne nouvelle sur la toile en publiant une vidéo. Trois éditions du jeu sont prévues standard, Survivor’s Digital Edition et Champion’s Digital Edition. Voici ce que contient…