Play Store : malgré la purge de Google, les applications illégales d’espionnage sont de retour

 

Les applications d'espionnage illégales très dérangeantes font leur retour sur le Play Store mois d'un an après une purge qui avait conduit à la suppression d'un millier d'entre elles. Une enquête donne des pistes pour lutter plus efficacement contre ces applications dont l'utilisation est passible en France de prison. 

Google Play Store
Crédits : Mika Baumeister via Unsplash

Un peu plus d'un an après une purge qui avait conduit à la suppression d'un millier d'applications d'espionnage, ces logiciels malveillants dont l'utilisation est illégale en France sont de retour dans le catalogue du Play Store. On parle ici de logiciels qui peuvent soit être détournés pour espionner des individus (amis, famille, collègues de travail, épouse, mari…), ou sont carrément vendus comme une solution clé-en-main pour espionner vos proches. A l'image de cette application baptisée “Catch a Cheating Spouse” (attrapez une épouse qui vous trompe, en français).

Google peine à filtrer les applications espion

Une longue enquête du blog OneZero sur Medium montre ainsi les limites du “pouvoir de police” de Google sur son magasin d'application. Car force est de constater que ce type de problèmes est plutôt propre à l'écosystème Android. Tout dans ce qui constitue Android favorise ce type d'activités. D'abord le système – qui est de très loin le plus utilisé au monde – est ouvert. Le système Android permet d'accéder à des fonctionnalités de l'appareil utiles à ce genre d'applications.

Qui peuvent en profiter pour se planquer, pour opérer à l'insu de l'utilisateur. Or devant l'énormité du catalogue du Play Store, Google ne peut approuver les applications une par une – il doit détecter toute application malicieuse avec des algorithmes. Or, les applications d'espionnage ne semblent pas encore si faciles à détecter pour les filtres de Google. Comme en attestent leur retour. Les éditeurs de ces programmes n'hésitent d'ailleurs pas à renommer leur produit dès qu'ils se font attraper par Google.

Alors comment mettre définitivement fin à ce genre de problèmes ? Selon les auteurs, plusieurs questions se posent désormais. Notamment celle de la sécurité du système Android elle-même. Car ce qui fait finalement la force d'Apple dans ce domaine c'est sa fermeture. On trouve par exemple sur l'App Store des applications “d'espionnage” mais ces dernières ne peuvent, contrairement à leur pendant Android, s'exécuter à l'insu de l'utilisateur : Apple ne permet tout simplement pas de cacher l'exécution d'un programme.

Lire également : Les iPhone restent meilleurs que les smartphones Android côté sécurité

Jailbreaker un iPhone (l'équivalent d'un root) est devenu extrêmement difficile ces dernières années. Sans compter le fait que Apple ne permet pas d'installer des applications hors du Play Store. Du coup, ne serait-il pas temps pour Google de verrouiller davantage le système Android ? Qu'en pensez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Medium



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…

tiktok avast adware jeune fille
Android, iOS : Avast découvre 7 nouveaux malwares grâce à une fillette

Sept applications malveillantes ont été repérées sur le Google Play Store et sur l’App Store. Téléchargées plus de 2,4 millions de fois, elles  bombardent l’utilisateur de publicités et le facturent avec des achats in-app inutiles. Fait incroyable, les chercheurs d’Avast…

android failles google corrige septembre
Android : Google corrige 52 failles de sécurité en septembre 2020

Android souffre d’un total de 52 failles de sécurité, annonce Google dans son traditionnel bulletin mensuel. Bien décidé à protéger les utilisateurs contre les malwares et les pirates, le géant américain a lancé le déploiement d’un patch correctif sur tous…