Play Store : Google bannit coronavirus des résultats de recherche

 

Google a décidé de bannir les mots “coronavirus” et “COVID-19” des résultats de recherche du Play Store. Si vous cherchez ces termes sur la boutique, Google ne proposera donc aucune application Android. La firme de Mountain View cherche visiblement à empêcher les développeurs les moins scrupuleux de propager de fausses informations concernant l'épidémie. 

Google Play Store

Google a supprimé les termes liés au coronavirus des résultats de recherche du Play Store, rapportent nos confrères de 9to5Google. Quand un utilisateur entre des mots comme «coronavirus» ou «COVID-19» sur l'application Play Store ou le site play.google.com, un message «aucun résultat trouvé» va apparaître à l'écran. La situation est la même si vous tapez des combinaisons de mots clefs, comme “coronavirus map”, “coronavirus tracker” ou encore “coronavirus live”.

Lire également : Coronavirus – adoptez le bon geste, nettoyer votre smartphone de fond en comble !

Google autorise encore certains termes de recherche

Pour le moment, certains termes sont encore épargnés par l'opération de Google. C'est le cas de COVID19 (sans le tiret). Le Play Store affiche alors une liste d'applications, de e-books et de livres audio évoquent le virus. La plupart des applications Android sont de simples sources d'informations concernant l'évolution de l'épidémie. C'est notamment le cas de “World Virus Alert” ou de “Coronavirus Alert”. Une application en français, sobrement nommée Coronavirus, apparait dans les premiers résultats de recherche. On ignore si Google va finir par masquer les termes restants dans les prochains jours.

En excluant certains mots clés des résultats de recherche, Google cherche à lutter contre la propagation de fausses informations concernant le coronavirus. On imagine aussi que certains développeurs ont déjà tenté de tirer profit de l'épidémie en proposant des applications miracles sur le Play Store. Pour l'heure, Google n'a pas souhaité communiquer sur les causes de sa décision.

D'autres plateformes ont déjà pris des mesures fortes contre les internautes qui cherchent à surfer sur l'épidémie. C'est notamment le cas d'Amazon, qui a déjà supprimé des milliers de remèdes  miracles de sa boutique, et de Le Bon Coin, qui s'est engagé à effacer les annonces qui vendent des masques de protection au prix fort.

Source : 9to5Google



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !