Piratage des iPhone : Apple accuse Google d’avoir menti dans un rapport

Google a-t-il menti sur l’ampleur du piratage des iPhone ? Un récent rapport de la firme dévoilait des failles de sécurité dans iOS ayant permis aux hackers d’opérer des attaques à grande échelle via des sites malveillants pendant au moins deux ans. Pour Apple, ces accusations sont loin des faits.

Piratage des iPhone

Fin août, l’équipe Project Zero de Google a publié un rapport sur des vulnérabilités d’iOS qui ont permis aux hackers d’aspirer les données personnelles sur les iPhone pendant plus de deux ans. Une douzaine de failles de sécurité dont la plupart sont liées à Safari auraient été exploitées par les pirates. Selon Google, il suffisait d’une simple visite sur un site web piégé pour que l’iPhone des victimes soit infecté par des malwares.

Piratage des iPhone : Google a exagéré l’ampleur des récentes attaques selon Apple

« Plusieurs clients ont fait part de leur préoccupation face à certaines révélations et nous voulons nous assurer qu’ils aient les faits ». Selon Apple, l’attaque était très ciblée et il ne s’agissait pas d’un piratage des iPhone à grande échelle comme décrit dans le rapport de l’équipe Project Zero de Google. Moins d’une douzaine de sites web auraient été exploités pour perpétrer ces attaques qui visaient principalement la communauté ouïghoure, une minorité musulmane du nord-ouest de la Chine.

« Le rapport de Google publié six mois après le déploiement de correctifs pour iOS crée la fausse impression d’une attaque de masse pour surveiller les activités privées de populations entières en temps réel, suscitant la peur parmi les utilisateurs d’iPhone, comme quoi leurs appareils auraient été compromis. Cela n’a jamais été le cas » écrit Apple dans le communiqué de presse publié sur son site.

Lire aussiAndroid vs iOS — les iPhone sont désormais plus faciles à pirater

Enfin, les attaques en question ne se seraient déroulées que sur une courte période selon la firme. « Tout indique que ces attaques n’ont été opérationnelles que pendant une courte période, environ deux mois, et non deux ans comme Google le laisse entendre », poursuit Apple qui affirme avoir corrigé les failles en 10 jours depuis février 2019.

Source : Apple

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iOS 13 : voici la liste des iPhone compatibles

iOS 13 sera absent des iPhone 5s et iPhone 6, qui vont devoir rester sous iOS 12. Apple arrête de proposer des mises à jour de fonctionnalités sur ces deux appareils. Trois modèles de tablettes sont aussi abandonnés et ne…