Paiement mobile : l’Europe s’inquiète de l’influence d’Apple Pay et Google Pay

 

L'Autorité de la concurrence et la Commission européenne s'inquiètent de l'influence grandissante des GAFA dans le domaine du paiement mobile. Le cas d'Apple Pay est au centre des préoccupations. 

apple pay
Crédits : Unsplash

Comme vous le savez peut-être, il est impossible d'utiliser une autre application de paiement mobile qu'Apple Pay sur iPhone. La faute à Apple qui refuse d'ouvrir l'antenne NFC de ses smartphones aux autres applications de paiement. Une politique commerciale qui inquiète l'Autorité française de la concurrence et la Commission européenne, les deux institutions considérant cette pratique comme de la concurrence déloyale. 

Pour le régulateur français, cela représente un “risque de marginalisation à terme des acteurs traditionnels” dans le domaine du paiement mobile. Bien entendu, la position de l'Autorité de la concurrence vaut également pour Google Pay, Amazon Pay et tous les autres services de paiement mobile instaurés par les entreprises de la Tech. En réservant l'utilisation de leur service à une seule plateforme (iOS, Android, etc.), les GAFA sont en mesure de créer des abus de position dominante.

En refusant d'ouvrir son antenne NFC, Apple entrave clairement le développement de la concurrence et notamment des solutions bancaires de paiement mobile sans contact. Pourquoi donc accepter plus longtemps en Europe ce blocage de la part d'Apple ?”, s'interroge le président de France Payment Forums Hervé Sitruk dans les colonnes du journal La Tribune.

À lire également : Paiement sans contact – Apple Pay contrôle 58% du marché, Samsung et Google Pay peinent à percer

Paiement mobile : la nouvelle chasse gardée des GAFA ?

Il poursuit : “On vu qu'en Inde, Apple a finalement dû renoncer à lancer son application Apple Pay face à la forte concurrence des solutions locales et internationales de paiement mobile, déjà installées, mais aussi face aux exigences du gouvernement indien. Il y a donc des moyens de contraindre Apple comme les autres GAFAs”, soutient le responsable.

Concernant la Commission européenne, la suprématie des GAFA dans le domaine du paiement mobile posera forcément un problème lorsqu'il s'agira de créer une solution de paiement mobile interbancaire et européenne. Un projet d'ores et déjà en cours de développement, mais qui ne verra pas le jour avant trois ans minimum.

De fait et à l'heure où la popularité d'Apple Pay et de Google Pay explose, l'Autorité de la concurrence juge qu'il est nécessaire que la France prenne les devants. “C'est une question de volonté politique : il suffit d'appuyer sur le bouton législatif pour anticiper les textes européens qui ne viendront pas en application avant deux ou trois ans. Nous l'avons bien fait sur le sujet de la haine en ligne ou les navigateurs Web. Pourquoi ne pas le faire pour le paiement mobile ?”, se demande le député LREM Pierre-Alain Raphan dans les colonnes de la Tribune. Pour l'instant, le ministère de l'Économie ne semble pas prêt à prendre l'initiative d'après l'élu.

Source : La Tribune



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !