Orange veut interdire les offres ADSL à moins de 10 euros de Free, SFR et Bouygues

Orange s’attaque une nouvelle fois aux offres ADSL à prix réduits proposées par Free, SFR et Bouygues Télécom. D’après l’opérateur historique, cette politique tarifaire nuit tout simplement au Plan Très Haut Débit et à l’avénement de la fibre optique en France. Explications. 

orange offres ADSL

« On a des opérateurs qui ont décidé d’avoir une politique de prix très agressive sur le marché du fixe ADSL. Vous avez aujourd’hui des offres à moins de 10 euros, voire même à moins de 5 euros par mois » a expliqué Stéphane Richard, PDG d’Orange, lors d’une audition devant la Commission des Affaires Economiques ce mercredi 19 septembre 2018.

Pourquoi Orange veut interdire les offres ADSL à prix cassés de ses concurrents

« Nous sommes engagés dans la commercialisation de la fibre optique mais nous devons jouer sans arrêt avec cette concurrence qui est, je le rappelle, de la vente à perte: les abonnements se vendent à un prix inférieur à celui du dégroupage » dénonce le PDG, soucieux de susciter une réaction chez les élus. Pour le dirigeant, la politique tarifaire de la concurrence sur l’ADSL risque de retarder l’adoption de la fibre optique par les Français.

D’après Stéphane Richard, les abonnés qui profitent d’un abonnement ADSL à prix cassé ne se précipiteront pas sur la fibre optique. En conséquence, le réseau Très Haut Débit, dans lequel Orange multiplie les investissements, pourrait bien ne pas séduire les français. Habitué à l’ADSL à bas prix, les abonnés vont-ils bouder la fibre optique, dont le coût est plus élevé ? « C’est bien de construire la fibre, c’est encore mieux si les Français l’utilisent » assène le PDG d’Orange.

Stéphane Richard est rejoint dans sa démarche par Fabienne Dulac, directrice générale adjointe d’Orange. « Est-ce que vous connaissez beaucoup de pays qui offrent l’ADSL à 3 euros par mois ? Moins qu’un ticket de métro bientôt » demandait récemment la responsable à nos confrères de BFM Business.

Dans ces conditions, Stéphane Richard milite pour l’interdiction des offres ADSL à prix cassé« La concurrence est très bien mais a des limites si cela peut miner un projet comme le très haut débit en France, qui est un projet d’intérêt national » souligne le PDG. L’homme veut la mise en place d’une limite. En juillet 2018, Stéphane Richard avait déjà évoqué l’idée d’un amendement, qui imposerait certains limites tarifaires à ses rivaux.Dans le viseur d’Orange, on trouve surtout Free, qui brade ses Freebox Revolution et Freebox Crystal à 9,99€ à l’arrivée de la Freebox V7, SFR et son forfait Starter à 5€/mois, et Bouygues Télécom, qui propose un forfait à 7,99€/mois.

« Orange se moque du monde. Début septembre, ils étaient les premiers à brader la fibre, à 9,99 euros par mois ! Ils remplissent les soutes de clients fibre, et ensuite ils vont sans doute réclamer des tarifs minimums sur cette technologie aussi pour brider la concurrence » explique un opérateur concurrent, resté anonyme, à nos confrères des Echos. Que pensez-vous du point de vue d’Orange ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange Bank séduit moins qu’à son lancement

Orange Bank connaît un tassement de ses recrutements ses derniers mois. Le « Free de la banque » gagne 15 000 à 20 000 clients par mois, alors qu’en à peine quelques semaines après son lancement Orange Bank revendiquait 100 000 clients….