Orange a trouvé comment forcer légalement ses abonnés à payer plus cher, dénonce l’UFC-Que Choisir

Orange impose une hausse de tarif à ses abonnés, accuse l’UFC-Que Choisir. Selon l’association de consommateurs, l’opérateur historique a trouvé le moyen d’augmenter ses tarifs en douce en contournant la loi. Si la pratique est légale et largement répandue chez les télécoms, elle reste un « peu limite » dénonce l’UFC. Explications. 

orange forfaits reseau

« Mauvaise nouvelle pour certains abonnés Orange » commence l’UFC-Que Choisir dans un article sur son site web. Les abonnés au forfait mobile Zen 2 Go ont effet reçu un courrier les informant que l’offre est désormais tarifée 2€ de plus. En échange de cette hausse de prix, l’enveloppe de data prévue dans le forfait grimpe de 2 à 10 Go.

Voici comment Orange force ses abonnés à payer plus cher, explique l’UFC-Que Choisir

Ce courrier n’a pas du tout plu aux abonnés. Ils sont en effet nombreux à s’être plaint de cette hausse à l’UFC-Que Choisir, qui précise que cette pratique est 100% légale mais « inélégante ». « L’opérateur a toutefois pris soin de préciser que ceux qui le souhaitaient avaient la possibilité de refuser cette modification en se rendant sur leur espace client en ligne » souligne UFC. De même, les abonnés disposent de 4 mois après la mise en application du nouveau tarif « pour résilier leur contrat ».

Légalement, Orange est donc dans son bon droit vu que l’abonné a « la possibilité de refuser l’augmentation et de résilier son contrat ». UFC rappelle d’ailleurs que tous les opérateurs agissent de la sorte. En juin 2018, Bouygues Télécom augmentait d’ailleurs de 3€/mois le prix de ses abonnements. Au cours de l’été 2017, la hausse des tarifs de SFR, Orange et Bouygues était d’ailleurs épinglée par l’AFUTT,  l’association française des utilisateurs de télécommunications.

« Les opérateurs semblent avoir trouvé un bon moyen d’augmenter le prix que paient certains de leurs abonnés tout en contournant l’interdiction qui leur est faite d’imposer des options payantes sans l’accord de l’abonné » explique l’UFC. Pour l’association, la pratique est légale mais « un peu limite ». Pour vous opposer à la hausse du coût de votre abonnement avant la date limite du 5 janvier 2019, rendez-vous sur le site officiel d’Orange.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange évoque un retour à trois opérateurs début 2019

Orange estime qu’un retour à trois opérateurs peut avoir lieu dès le premier semestre 2019. Son directeur financier évoque une « fenêtre de tir » à cette période, mais Orange ne sera ni vendeur ni acheteur. L’opérateur est par contre prêt à faciliter une…