Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR veulent en finir avec les raccordements fibre ratés

 

Les opérateurs vont-ils enfin trouver des solutions face au fléau des raccordements fibre ratés ? Orange, Free et autres semblent en tout cas faire preuve de bonne foi en présentant un livre blanc au secrétaire d’État en charge du Numérique. Objectif : en finir avec le travail réalisé à la va-vite.

installation fibre optique
Crédits : Unsplash

Se faire installer la fibre chez soi, c’est un peu comme jouer à la roulette russe : il y a une chance sur 5 que cela se termine mal. En effet, selon une étude InfraNum, 20 % des raccordements sont ratés. Un chiffre considérable, pour lequel il est difficile de trouver un coupable. D’un côté, il y a les sous-traitants des opérateurs, qui réalisent souvent mal ou de manière précipitée leur travail. De l’autre, il y a les opérateurs eux-mêmes qui, soucieux de leur rentabilité, payent au lance-pierre leurs prestataires tout en leur imposant des plannings pleins à craquer.

Cet état des faits n’est bien entendu pas au goût de l’Arcep, qui juge ce trop grand nombre de raccordements ratés inacceptable. Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR ont donc décidé de s’associer pour trouver une solution commune. Ce 19 juillet, les opérateurs ont présenté un livre blanc à Cédric O, le secrétaire d’État en charge du Numérique. Ils y énumèrent leurs propositions pour, enfin, éradiquer le problème. « Nous devons veiller à la qualité de cette infrastructure. Continuons à y travailler ensemble », a commenté Cédric O sur Twitter.

Les opérateurs en ont assez des raccordements faits à la va-vite

Arthur Dreyfuss, président de la Fédération française des Telecom, s’est déjà exprimé sur le sujet en présentant des pistes d’amélioration possible. « Nous allons développer des outils numériques pour centraliser les malfaçons, depuis leur notification jusqu’à leur résolution pour gagner en réactivité », peut-on lire sur le site de l’organisme. « Nous proposons aussi la prise de photos avant et après les interventions des sous-traitants pour une traçabilité du travail réalisé ».

Sur le même sujet : Un abonné orange emprunte la ligne fibre de deux abonnés Free, ils n’ont plus Internet depuis 3 mois

Ce dernier ajoute également que la formation des sous-traitants est un « élément incontournable » de l’amélioration de la qualité des installations, arguant que « l’exécution du raccordement doit être réalisée dans le respect des règles de l’art ». De son côté, Laure de La Raudière, dirigeante de l’Arcep, s’est de nouveau montrée intransigeante envers les opérateurs. « L’année 2021 doit être l’année de la qualité de service sur la fibre. Le déploiement ne doit pas se faire à son détriment ».



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !