Non, les AirPods ne sont pas soupçonnés de provoquer le cancer

Les AirPods ne sont pas accusés de provoquer le cancer par la communauté de scientifiques. Il y a quelques semaines, de nombreux articles de presse assurait en effet qu’un groupement de 250 chercheurs mettaient les utilisateurs en garde contre les dangers des écouteurs sans fil. C’est tout simplement faux. On vous explique pourquoi. 

airpods pas cancer

En mars 2019, de nombreux médias ont relayé une pétition signée par 250 médecins. Adressée à l’OMS et aux Nations-Unies, la pétition s’inquiète des risques liés aux ondes Bluetooth et Wifi. Selon les scientifiques, les effets des ondes « incluent des risques accrus de cancer, un gros stress cellulaire, des dommages génétiques, des changements structurels et fonctionnels au sein du système reproducteur, des déficits de l’apprentissage et de la mémoire et des troubles neurologiques ».

Les AirPods ne sont pas accusés de provoquer le cancer !

Bien vite, on a vu fleurir sur la toile des articles faisant une corrélation directe entre AirPods et cancer. Ce n’est pas vraiment une surprise. Les AirPods sont les écouteurs sans fil les plus vendus du marché. Apple détient même 75% du marché mondial. Ce rapprochement a donc du sens…mais il est mensonger.

Comme le rapportent nos confrères d’Apple Insider, la pétition a été signée en 2015, soit un an avant la sortie sur le marché des premiers AirPods. Pire, le texte ne cite jamais spécifiquement les écouteurs sans fil. En fait, les chercheurs mettent dans le même sac les smartphones, les antennes WiFi ou les moniteurs pour bébé. Encore plus révélateur, la pétition a été mise à jour en janvier 2019. Malgré l’émergence des casques sans fil et le succès des AirPods, les scientifiques n’ont pas jugé de bon de les évoquer dans leur texte. Les écouteurs Bluetooth sont pourtant les appareils qui sont le plus proche de notre corps et notre cerveau.

Lire aussi : Apple sortirait les AirPods 3 en fin 2019, déjà ? 

Enfin, on rappellera aussi que la pétition des chercheurs est loin d’être alarmiste. Plutôt que pointer du doigt une catégorie d’appareils, ils demandent simplement plus de recherche sur la question et suggéraient de limiter l’exposition aux ondes en attendant d’avoir plus d’informations. Finalement, c’était beaucoup de bruit pour pas grande chose. Que pensez-vous de cette histoire ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !