Nintendo : un couple doit payer 12 millions de dollars pour piratage de jeux rétro

Nintendo a trouvé un accord à hauteur de plus de 12 millions de dollars avec un couple de pirates qui distribuait gratuitement des jeux rétro de l’éditeur japonais sur ses sites web LoveROMS.com et LoveRetro.com. Les ROM des titres étaient disponibles en libre-service, permettant de jouer à Pokémon ou Super Mario sur son PC. 

logo de nintendo

Jacob et Cristian Mathias, les anciens propriétaires des sites LoveROMS.com et LoveRetro.com, attaqués en justice par Nintendo pour violation de droit d’auteur, ont trouvé un accord avec l’éditeur japonais pour que celui-ci cesse les poursuites à leur encontre. Pour éviter les déboires judiciaires et une condamnation à des dommages et intérêts potentiellement encore plus lourds, ils ont consenti à verser 12,23 millions de dollars au groupe.

Nintendo obtient 12 millions d’euros de dédommagement pour le piratage et la distribution de jeux rétro piratés

Via ses plateformes, le couple Mathias proposait des ROM de jeux rétro piratés, permettant à des utilisateurs de jouer gratuitement à des titres comme Mario Kart 64, Donkey Kong Country, les premiers Pokémon et Super Mario World directement depuis leur PC par exemple. Des services qui ont connu un beau succès avant leur fermeture, avec 17 millions de visiteurs par mois pour LoveROMS.com. Un préjudice pour Nintendo qui vend des NES Classic Mini et Super NES Classic Mini pour les amateurs de rétro.

A l’origine, dans sa plainte, Nintendo réclamait 150 000 dollars pour chaque jeu disponible sur les plateformes ainsi que deux millions de dollars supplémentaires pour chaque licence exploitée. Au cumul, cela représentait bien plus que les 12,23 millions de dollars qu’il a obtenu avec l’accord. Mais Big N envoie un message clair : il ne plaisante pas avec ceux qui utilisent ses jeux. Nintendo a même fait interdire les courses Mario Kart dans la rue à Tokyo, avec une amende de 75 000 euros pour la société qui proposait cette activité.

Nintendo est l’un de ceux qui protègent le plus ses intérêts dans l’industrie et se montre intraitable en la matière. Mais il n’est pas le seul à s’attaquer aux pirates. Sony a porté plainte contre un hacker qui vendait sur ebay des PS4 jailbreakées avec des jeux déjà préchargés dessus. Celui-ci conseillait même sur son blog de ne jamais acheter les jeux et de préférer le piratage.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !