Netflix recule en France face à Disney+ et Amazon Prime Video, une première

 

Netflix recule pour la première fois sur le marché français. Face à la concurrence de Disney+ et d'Amazon Prime Video, le ralentissement des sorties évènement, et la multiplication des services de streaming, le numéro 1 mondial de la VOD est en berne en France. 

netflix sommeil android
Crédits : Netflix

D'après 5e Baromètre de l’équipement et des usages OTT réalisé par Harris Interactive pour NPA Conseil, le service de streaming comme Netflix, Disney+, Amazon Prime Video ou Apple TV+ enregistrent leur première baisse en France. Pour la première fois, le nombre d'abonnements est en berne. 49,8% des foyers français sont abonnés à un service de VOD, en baisse par rapport au dernier baromètre réalisé trois mois plus tôt (52,8%).

Interrogé par France Inter, Philippe Bailly, président du cabinet NPA Conseil, estime que le taux d'abonnements en France a atteint un plateau à cause de la prolifération des services de streaming. “Á force de voir des services qui se multiplient mais qui correspondent à autant d'additions en plus sur votre compte mensuel, il y a peut-être un peu plus d'attention et de vigilance, et donc ce recul qui correspond à un plateau à 50%. Les consommateurs n’empileront pas les services de SVOD jusqu’au ciel“, déclare Philippe Bailly. En moyenne, un foyer se contente de deux services de streaming.

Netflix est en berne en France, la concurrence se fait de plus en plus rude

Dans ce contexte, Netflix, le leader de la VOD en France et dans le monde, est le premier touché. En l'espace de trois mois, le parc d'abonnés français de Netflix s'est contracté de 2,8%. Actuellement, 37% des foyers du pays disposent d'un abonnement au catalogue Netflix. Ce taux reste néanmoins en hausse sur un an de 2,4%.

“Netflix a un peu plus de mal à faire l'événement avec ses programmes. La première saison de la Casa de Papel, il y a deux-trois ans, c'était la première fois que la série dont on parlait était une série Netflix”, avance le responsable du cabinet NPA Conseil. Derrière cette baisse, on trouverait donc le ralentissement des sorties Netflix. La crise sanitaire, et les mesures de confinement contre le Covid-19, ont paralysé le tournage de nombreuses séries phares, dont Stranger Things. Depuis toujours, les séries originales sont le moteur de croissance du groupe. Privés de certains programmes événements, Netflix peine à séduire de nouveaux abonnés.

Sans surprise, la baisse Netflix est aussi imputable à la concurrence acharnée exercée par Amazon Prime Video et Disney+. Alors que Netflix enregistre un ralentissement, Prime Video a grimpé de 8,4% en un an. Désormais, 22,9% des foyers sondés disposent d'un abonnement Prime Video. Surtout, Netflix fait les frais de l'arrivée tonitruante de Disney+ sur le marché. Arrivé en France début 2020 lors des mesures de confinement, Disney+ a déjà été adopté par 15,4% des foyers du pays, en hausse de 5,2% en seulement un an. La domination de Netflix est-elle compromise ?

Source : France Inter



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !