Netflix : M6 aimerait de puissantes alliances françaises dans la TV pour contrer la plateforme

 

Le patron de M6 Nicolas de Tavernost critique la plateforme de streaming Salto dans une interview du JDD – et appelle à ce que la réglementation permette de faire émerger de puissantes alliances entre les groupes TV pour ne plus souffrir d'entraves face à la concurrence américaine.

M6
Crédits : YouTube

Nicolas de Tavernost, PDG du groupe M6 (M6, W9, RTL, Fun Radio, Paris Premiere, Téva, M6 Music, Série Club) est revenu, au détour d'une interview Le JDD sur la montée en puissance des plateformes de streaming américaines, leur impact sur les chaînes de télévision françaises, et les moyens de les concurrencer. Il se montre notamment critique de la plateforme Salto, qui connaît selon lui des “entraves à son fonctionnement du fait des règles de non-concurrence”.

M6 ne croit pas que Salto pourra contrer Netflix : “il faut des champions nationaux”

Il précise : “aucun des actionnaires n'a le droit de visionner ce qu'elle va proposer. Nous le découvrirons au lancement en octobre…” tout en ajoutant que les règles “des autorités de régulation française et européenne sont particulièrement strictes”, et empêchent la formation d'alliances puissantes. Tout le contraire de ce qui peut se passer aux Etats-Unis avec par exemple la fusion entre Fox et Disney. Nicolas de Tavernost s'exclame : “Nous ne pouvons pas nous fréquenter. C'est ubuesque”.

Et de relever que pendant ce temps Netflix gagne des parts de marché sans contraintes”. A en croire le responsable la réglementation française est beaucoup plus favorable aux plateformes qu'elle ne l'est pour les acteurs historiques“. Il craint qu'il ne soit tout simplement pas possible d'affronter les plateformes américaines du fait de la réglementation. Nicolas de Tavernost appelle ainsi l'Etat à favoriser la formation de “champions français”.

Lire également : Disney+ ou Salto ? Celui que les FAI ont choisi pour leur box Internet ne va pas vous plaire

“Je dis simplement que si la France veut résister à la compétition internationale, des regroupements nationaux sont désormais inévitables. C'est ma conviction.”, conclut Nicolas de Tavernost. Que pensez-vous de ces propos ? La régulation française, et au-delà des législations comme la chronologie des médias (qui fixe des règles strictes de diffusion pour la télévision, le cinéma et les plateformes de streaming) doivent-elles être revues au plus vite ? Partagez votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !