Momo sur WhatsApp : le terrifiant challenge aurait provoqué un second suicide

Maj. le 10 août 2018 à 14 h 34 min

Momo, le challenge malsain qui fait le buzz sur WhatsApp, aurait fait une nouvelle victime. Après avoir poussé une fillette à mettre fin à ses jours, le challenge a coûté la vie à un jeune garçon de 13 ans dans des circonstance similaires. 

momo WhatsApp

 

Ce dimanche 5 août 2018, Thiago, un adolescent originaire de Santa Cruz, a été retrouvé pendu dans sa chambre, rapporte le média argentin Minutouno. Malgré les efforts de sa mère pour le réanimer, le jeune garçon est décédé avant son arrivée à l’hôpital.

Momo sur WhatsApp : le terrifiant challenge aurait poussé un garçon de 13 ans au suicide

Soupçonnant que Thiago ait été poussé au suicide par un challenge en ligne, la police s’est emparée de son ordinateur pour un examen approfondi. D’après le média, le nom de Momo a rapidement fuité dans la presse. « Momo a été popularisé en Argentine par le biais du jeu vidéo Minecraft » explique l’article. D’après la police du Mexique, où Momo est aussi très répandu, le numéro qui permet de rejoindre le challenge aurait d’abord circulé sur des groupes Facebook privé. Pour l’heure, il reste encore difficile de déceler l’origine exacte de Momo.

Le visage de Momo a en tout cas été identifié. Il s’agit d’une sculpture japonaise dont la photo est apparue sur Instagram. Le numéro initial de Momo provient d’ailleurs du Japon, au vu du suffixe utilisé. Depuis le début du buzz, plusieurs individus se sont appropriés le compte.

Pour rappel, c’est déjà la deuxième victime que l’on peut relier au challenge. Fin juillet, une fillette de 12 ans se serait en effet pendue sur les ordres de Momo. Aux dernières nouvelles, la police argentine est toujours à la recherche de l’individu qui s’est caché derrière le compte WhatsApp pour harceler la victime.

Face aux drames provoqués par le challenge, la police allemande a conseillé de ne surtout pas répondre à Momo sur WhatsApp. De leurs côtés, les autorités mexicaines ont aussi mis en place une campagne de prévention, visant à rassurer les plus jeunes, les cibles privilégiées de Momo.

WhatsApp n’a pas non plus tardé à réagir. « WhatsApp se soucie beaucoup de la sécurité de ses utilisateurs » a assuré un porte parole de l’entreprise à Fox News. « Il est facile de bloquer tout numéro de téléphone sur WhatsApp. Nous encourageons aussi les utilisateurs à nous signaler les messages problématiques pour que nous puissions agir » souligne WhatsApp.Inc.

whatsapp momo
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Le Google Play Store permettra bientôt de faire des dons à des ONG

Dans les prochains jours, le Google Play Store permettra à ses utilisateurs français de faire des dons directement dans le magasin d’applications. Une liste d’organisations internationales comme l’UNICEF, Médecins sans frontières et WWF, mais aussi Girls Who Code, Save The…

Google ferme Allo : le service de messagerie disparaît en mars 2019

Google Allo c’est terminé ! Le service de messaggerie de Google fermera ses portes en mars 2019, après 3 ans d’activé. Désormais, le géant du net va concentrer ses efforts sur Messages, une application d’envoi de SMS et de RCS pour Android.  Dans un…