La carte des blocages du 17 novembre 2018 contre la hausse des prix du carburant

Maj. le 5 juin 2019 à 1 h 17 min

Des manifestations sont prévues partout en France contre la hausse du prix des carburants le 17 novembre 2018. La grogne des usagers a été très relayée sur les réseaux sociaux. Une page sur Facebook Blocage 17 Novembre 2018 appelle au blocage et propose une carte interactive pour savoir où se trouveront les lieux de mobilisation.

Le prix des carburants a beaucoup augmenté depuis janvier 2018, surtout le prix du gasoil qui a gagné pas moins de 7,6 centimes par litre tandis que le prix du sans plomb s’est renchéri de 3,8 centimes en moyenne. Cette hausse est principalement due à la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, anciennement connue sous le nom TIPP), une taxe qui qui représente entre 60% et 65% du prix des carburants, mais qui reste pour l’instant plus faible pour le gasoil que l’essence.

Manifestations contre le prix du carburant : la carte des rassemblements du 17 novembre 2018

Dès 2014, l’écart se resserre : depuis cette date, la taxation du gasoil progresse en effet plus vite que celle de l’essence. Or le nouveau projet de Loi des finances prévoit d’aligner la fiscalité du gasoil sur le sans plomb d’ici 2020. Ce qui n'empêchera pas d’ailleurs au prix de l’essence, en parallèle, d’augmenter lui aussi. D’autres facteurs vont également conduire à l’augmentation du prix de cette ressource, comme les Certificats d’Economie d’Energie auxquels doivent se soumettre les vendeurs d’énergie (d’un coût estimé entre 3 et 6 centimes par litre).

Bien sûr le problème, c’est que l’essence fait partie de ces biens économiques « inélastiques », c’est à dire que le prix n’influe pas nécessairement beaucoup sur le volume écoulé. En conséquence, l’un des effets d’une hausse de la fiscalité des carburants peut être une réduction du budget des ménages et donc de la consommation. Sur les réseaux sociaux, les internautes appellent à une mobilisation « pacifique ». Certains organisent même un blocage national sur Facebook.

La carte que vous pouvez consulter en début d’article montre que les rassemblements seront vraisemblablement nombreux que ce soit dans les grandes agglomérations comme Toulouse, Marseille, Lyon ou Paris, mais aussi dans et autour d’une multitude de villes moyennes comme Reims, Troyes, et Charleville. Contrairement aux accusations de certains internautes, Google ne censure pas la carte des rassemblements du 17 novembre 2018.

Le mouvement est désormais soutenu par de nombreuses organisations politiques. Le Parti Socialiste a ainsi déclaré son soutien et propose « un grand grenelle du pouvoir d’achat et du financement de la transition écologique ». Jean-Luc Mélenchon de la France Insoumise a souhaité le « succès » de ces manifestations. A droite, Les Républicains annoncent qu’ils participeront à la mobilisation « en tant que citoyens ».

Les gilets jaunes sont également soutenus par le Rassemblement National et Debout la France. A Maubecque, dans le Nord, la Voix du Nord rapporte que le maire Jérôme Darques (DVD) a créé la surprise en affichant un immense gilet jaune sur une pancarte de 6 mètres sur 4 sur la façade de la mairie – il devrait participer aux manifestations samedi 17 novembre.

Gilets Jaunes : Edouard Pilippe annonce une série de mesures pour faire baisser la grogne

Les cadres de EELV, même s’ils soutiennent la taxe carbone comprennent le mouvement et soulignent qu’il est nécessaire « d’accompagner [financièrement] les Français ».  Mercredi 14 novembre, le Premier ministre Edouard Philippe annonce une série de mesure censées faire baisser la grogne, dont notamment :

  • Le doublement de la prime de conversion pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion qui pollue et consomme moins, jusqu’à 4000 euros pour les 20% de français les plus modestes
  • Elargissement des indemnités kilométriques pour les « gros rouleurs » qui font plus de 60-70 km par jour en voiture
  • Un élargissement du chèque énergie à 5,6 millions de français et une prime à la conversion des chaudières pour éradiquer le chauffage au fioul « dans 10 ans »

Edouard Philippe se dit en outre « attentif aux inquiétudes et à la colère » des manifestants. Et ajoute : «l’État a placé les Français dans une situation de dépendance à une énergie chère, étrangère, et polluante. Notre objectif est d’aider les Français à se libérer de cette dépendance».

Blocage 17 novembre : Emmanuel Macron bloqué à Besançon la veille de la mobilisation ?

Emmanuel Macron doit atterrir à l’aéroport de Tavaux vendredi 16 novembre 2018 dans la soirée pour inaugurer le musée des Beaux arts et d’Archéologie de Besançon qui vient d’être rénové. Or les gilets jaunes du Jura envisagent de bloquer le convoi présidentiel la veille du blocage du samedi 17 novembre. Pour l’heure on ne sait pas si les automobilistes en colère parviendront à leurs fins. D’autant que le gouvernement agite le spectre de la légalité des manifestations et du recours aux forces de l’ordre.

Dans un discours prononcé vendredi matin, le premier ministre Edouard Philippe a mis en garde les manifestants : « La liberté d’aller et venir doit être garantie. Les services d’urgence doivent pouvoir circuler, tout un chacun doit aller et venir comme il le souhaite. La sécurité, c’est aussi une limite, pour ceux qui manifestent comme les autres ».

Mobilisation du 17 novembre : un développeur lance une application Android et iOS pour aider les bloqueurs

La mobilisation du 17 novembre a désormais son application Android et iOS. Baptisée Bloque ta route, l’application répertorie, tout comme la carte disponible en haut de cet article, tous les blocages du 17 novembre. Le but du développeur semble moins d’aider ceux qui ne bloquent pas à éviter les zones de mobilisation que d’aider justement les manifestants à s’organiser.

Ainsi l’application propose un bouton Créer un blocus qui signale sur la carte votre intention de créer un blocage à un endroit précis, et invite les autres utilisateurs à le rejoindre. L’application encore, certes, un peu sommaire, permet également de discuter avec les autres mobilisés par chat. Elle est disponible sur l’App Store et le Google Play Store aux adresses ci-dessous :

Quel est votre avis sur ce mouvement ? Partagez votre ressenti dans les commentaires.

Lire aussi : prix de l’essence et du gasoil – les applications pour trouver du carburant moins cher

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : ses équipements réseau sont vulnérables au piratage, selon une étude

Les équipements réseau conçus par Huawei sont plus vulnérables au piratage que celles de firmes concurrentes, affirme une étude de Finite State, une entreprise de cybersécurité américaine. Plus de la moitié des appareils de télécommunications élaborés par le groupe chinois contiendraient une porte…

Huawei reste le leader de la 5G malgré le décret de Donald Trump

Huawei demeure le leader de la 5G en dépit des sanctions du gouvernement Trump. Banni du marché américain, le groupe chinois est malgré tout parvenu à obtenir jusqu’à 50 contrats commerciaux dans le monde. Loin de se laisser abattre, Huawei a…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…