Un malware Android est à nouveau parvenu à infiltrer le Google Play Store. Les chercheurs en sécurité informatique de Sophos Labs ont en effet découvert la présence d’un logiciel malveillant dans le code de 15 applications disponibles sur la boutique. Au total, ces applications ont été téléchargées par 1,3 millions d’internautes depuis leur apparition en janvier dernier. On vous conseille de les désinstaller d’urgence de votre smartphone. 

malware android play store

D’après un nouveau rapport de Sophos Labs, une firme britannique dédiée à la cybersécurité, 15 applications présentes sur le Play Store envahissent leurs utilisateurs d’annonces publicitaires à toute heure du jour et de la nuit. Selon les témoignages recueillis par Sophos, des publicités s’affichent même sur l’écran d’accueil ou lors d’un appel. Comme c’est souvent le cas, il s’agit de fenêtres surgissantes particulièrement intrusives.

Lire également : le malware Android Joker se cache dans ces 24 applications du Play Store

Un malware Android se cache dans ces 15 applications du Play Store

Afin d’éviter d’être supprimées par des utilisateurs agacés, les applications multiplient les stratagèmes. Une fois infiltrées sur votre smartphone, elles vont discrètement faire disparaître l’icône raccourci présente sur votre écran d’accueil. De plus, l’icône n’apparaitra pas non plus dans le lanceur d’applications. La plupart des malwares attendent quelques heures avant de camoufler leur icône afin de ne pas éveiller les soupçons de leurs victimes.

  • Flash on Calls and Messages
  • Read QR Code
  • Image Magic
  • Generate Elves
  • Savexpense
  • QR Artifact
  • Find your Phone
  • Scavenger-Speed
  • Auto Cut Out Pro
  • Background Cut Out
  • Photo Background
  • Image Processing
  • Background Cut Out
  • Auto Cut Out
  • Auto Cut Out 2019

Averti par Sophos, Google a promptement effacé les applications frauduleuses du Google Play Store. Si vous avez installé l’une des applications ci-dessous, on vous invite à la supprimer d’urgence de votre smartphone ou de votre tablette Android en vous rendant dans les « réglages » puis dans « applications ». Une fois l’application désinstallée, le malware n’affichera plus d’annonces publicitaires sur votre appareil. Pour repérer la présence d’un logiciel malveillant, on vous invite à installer un de ses antivirus Android.

Avant d’installer une application dont le développeur vous est inconnu, Sophos vous conseille de « porter une attention particulière aux avis des utilisateurs ». Dans ce cas-ci, de nombreux commentaires présents sur le Play Store permettaient de se rendre compte de la supercherie avant qu’il ne soit trop tard.Aviez-vous installé une des applications vérolées de la liste ? On attend votre témoignage dans les commentaires ci-dessous.

Source : Sophos Labs



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : ce malware ultra dangereux est impossible à supprimer !

Android est la cible d’un malware ultra dangereux baptisé Xiny, révèlent les chercheurs de Dr Web. En activité depuis 2015, ce trojan est presque impossible à supprimer des smartphones infectés. En 2016, les experts en cybersécurité de Dr Web ont repéré la trace…

Android : ce dangereux malware envoie des milliers de SMS à votre place

Android est à nouveau la cible d’un dangereux malware baptisé Faketoken. D’après les chercheurs de Kaspersky, il s’agit d’un Trojan bancaire capable d’envoyer des SMS à la place de ses victimes. Le logiciel malveillant serait ainsi parvenu à contaminer 5000 smartphones un peu partout dans…

Android : ces 30 applications selfies cachent un malware espion

Des malwares espions ont été découvert dans le code de 30 applications Android pour selfies disponibles sur le Google Play Store. D’après l’enquête des chercheurs de CyberNews, ces logiciels malveillants sont conçus pour collecter toutes les données de votre smartphone,…

RCS : le remplaçant du SMS est criblé de failles de sécurité

Le RCS, le successeur du SMS, est truffé de failles de sécurité. D’après les chercheurs de Security Research Labs, l’implémentation du protocole Rich Communication Services par les opérateurs met en danger la vie privée de ses utilisateurs. En exploitant des brèches, un pirate…