L’indice de réparabilité se trouve désormais sur les aspirateurs, mais toujours pas sur les tablettes

 

Depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité exclut les tablettes de ses paramètres. Alors qu’un nouvel arrêté étend aujourd’hui son champ d’action, ces dernières ne sont pas prises en compte. En revanche, les lave-linge, lave-vaisselle et aspirateurs de tout type se verront attribuer la petite étiquette controversée.

indice de réparabilité
Crédit : Ministère de la Transition écologique

Un peu plus d’un an après son apparition, l’indice de réparabilité ne fait pas vraiment l’unanimité. Pour commencer, il a déjà bien du mal à se faire connaître par les Français. En août 2021, ils étaient seulement 7 sur 10 à être au courant de son existence. Mais même lorsque c’est le cas, il n’est pas encore considéré comme digne de confiance. En effet, plusieurs études estiment que le score attribué est souvent trop élevé afin d’attirer les utilisateurs.

Pour autant, cela n’empêche pas le gouvernement de croire au concept. Dans un nouvel arrêté publié dans le Journal officiel, on apprend en effet que l’indice de réparabilité s’étend désormais à plusieurs nouveaux appareils. Sont concernés les lave-linge à chargement par le dessus, lave-vaisselle ménagers, nettoyeurs haute pression, aspirateurs filaires, aspirateurs non filaires et aspirateurs robots.

Toujours pas d’indice de réparabilité pour les tablettes

Selon l’arrêt, l’indice de réparabilité s’affichera donc sur ces appareils d’ici six mois. Pour rappel, la petite étiquette se trouve aujourd’hui sur les smartphones et les ordinateurs portables, mais également sur les téléviseurs, les tondeuses à batterie, les tondeuses filaires et tondeuses robots et les lave-linge à hublot. Alors que beaucoup trouvent cette mesure inutile, il est tout de même très étonnant que celle-ci ne s’applique toujours pas aux tablettes.

Sur le même sujet : iPhone — Apple augmente l’indice de réparabilité de ses smartphones

Pourtant, ces dernières ont bien droit à leur propre page dédiée sur le site officiel du dispositif. On aurait pu penser qu’elles rejoindraient bientôt le rang des concernés mais visiblement, le ministère de la Transition écologique et de celui de l’Économie ont d’autres projets en tête. Rappelons par ailleurs que c’est au constructeur d’attribuer leur propre note  à leurs produits. Espérons donc que les tablettes en fassent bientôt partie.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !