Indice de réparabilité : quels appareils, quelle méthode de calcul, où le trouver, tout ce qu’il faut savoir

 

L'indice de réparabilité est désormais obligatoire pour des produits tech tels que les smartphones, les ordinateurs portables ou encore les téléviseurs. Ce nouvel outil fait partie des mesures prises par la France pour lutter contre le gaspillage des ressources naturelles et contre l'obsolescence de nos appareils. Produits concernés, méthode de calcul, fonctionnement, comment comprendre la note… nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir à ce sujet. 

indice de réparabilité
Crédit : Ministère de la Transition écologique

La France a mis en place un système d'indice de réparabilité pour certaines catégories de produits électroniques, en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Celui-ci doit permettre aux consommateurs de comprendre d'un coup d'œil si l'appareil qu'ils comptent acheter est durable et facile à réparer en cas de panne ou de mal fonctionnement. Comme nous allons le voir, il s'agit d'un outil intéressant, mais qui souffre tout de même de défauts.

❓ L'indice de réparabilité, c'est quoi ?

L'indice de réparabilité d'un produit se présente sous la forme d'une note sur 10. Il a été créé par le gouvernement français afin de lutter contre l'obsolescence des appareils grand public. Son objectif est à la fois d'allonger la durée de vie et d’utilisation des appareils en encourageant les consommateurs à se tourner plutôt vers des produits réparables, mais aussi à rappeler et inciter les Français qu'ils ont la possibilité de réparer un appareil lorsque celui-ci est endommagé ou tombe en panne. Ainsi, le pouvoir d'achat devrait augmenter puisque le besoin de se procurer de l'équipement devrait être moindre.

Le but est aussi la préservation de l'environnement puisque cet indice doit éviter la mise au rebut trop précoce des produits, et donc contribuer à limiter le recours aux ressources naturelles nécessaires à leur production. D'ailleurs, cet indice de réparabilité doit devenir d'ici 2024 un indice de durabilité incluant de nouveaux critères, dont la robustesse et la fiabilité des produits. L'idée est d'atteindre 60 % de taux de réparation des produits électriques et électroniques d'ici 2026.

Avec cet indice, la France souhaite aussi pousser les marques à améliorer leur façon de produire leurs appareils et à créer un écosystème plus responsable. Reste à savoir si elles vont jouer le jeu : certaines pourraient juste ignorer la norme et lancer sur le marché des produits avec un indice de réparabilité bas. Pour d'autres, il pourrait s'agir d'un nouvel argument marketing incitatif à faire plus d'efforts en la matière.

📺 Quels appareils ont un indice de réparabilité ?

Pour l'instant, cinq grandes catégories d'appareils électroniques et électriques sont concernées par l'indice de réparabilité, dont l'affichage est obligatoire en France que ce soit en magasin physique ou sur internet. Celui-ci doit être précisé directement sur l'emballage du produit ou accolé au prix.

  • Les lave-linges
  • Les téléviseurs
  • Les smartphones
  • Les ordinateurs portables
  • Les tondeuses à gazon

Au cours des prochaines années, de nouvelles catégories de produit seront ajoutées.

🧮 Comment est calculé l'indice de réparabilité ?

Plusieurs grands critères, divisés en une multitude de sous-critères, sont à prendre en compte pour le calcul de l'indice de réparabilité. On dénombre cinq grands critères, chacun délivrant jusqu'à 20 points dans la constitution de la note finale, sur 100. Le score est ensuite rapporté sur 10 pour une meilleure lisibilité. Voici le détail des différentes catégories mises en place.

tableau indice de réparabilité

La documentation

La note de documentation est déterminée par l’engagement du fabricant à rendre disponibles gratuitement et sur une longue période les documents techniques du produit auprès des réparateurs et des consommateurs. Alors qu'avec internet, il devrait être facile de laisser à disposition ces documents facilitant la réparation d'un appareil, il existe encore de trop nombreux cas lors desquels la documentation disparaît et devient introuvable quelques années après la sortie d'un produit. La durée de disponibilité de la documentation constitue le facteur le plus important pour l'attribution de la note.

Pour un smartphone ou un ordinateur portable, la documentation doit rester accessible au moins 5 ans pour marquer des points. A partir de 7 ans, le constructeur s'assurer d'engranger le maximum de points pour ce sous-critère. Pour les téléviseurs, la durée minimale est de 7 ans pour ne pas être noté 0, et il faut garantir un accès aux documentes techniques au moins 11 ans pour obtenir le score le plus élevé.

indice réparabilité smartphone

La facilité du démontage

Sur ce point, un appareil gagne des points en fonction de la facilité avec laquelle il est possible de le démonter, d'accéder à ses composants, de remplacer des pièces… Ces dernières sont-elles amovibles ou fixées avec de la colle, sont-elles facilement accessibles ou nécessitent-elles de nombreuses étapes pour y accéder ? Sont également pris en compte le type d’outils nécessaires (accessoires populaires que l'on trouve dans toute boîte à outils ou accessoires propriétaires ?), la présence d'outils et pièces de rechange inclus directement avec le produit et les caractéristiques des fixations.

indice réparabilité smartphone

La disponibilité des pièces détachées

Démonter un appareil est une étape indispensable pour une opération dépannage ou de réparation, mais il faut également pouvoir remplacer les pièces défaillantes. La note de ce critère est déterminée par l'engagement pris par le constructeur à rendre disponibles les pièces détachées de ses produits. Plus la durée de disponibilité est élevée, plus le score sera haut. Celui-ci est aussi déterminé par la rapidité à laquelle les pièces détachées peuvent être livrées.

indice réparabilité smartphone

 

Le prix des pièces détachées

Il ne suffit pas d'avoir la possibilité de démonter un appareil et de s'approvisionner en pièces détachées pour convaincre les consommateurs de réparer leurs machines, il faut aussi que ces pièces détachées soient proposées à un prix accessible. En effet, qui va choisir de réparer un appareil plutôt que d'en racheter un autre si le tarif de la pièce de remplacement nécessaire équivaut à la moitié de celui du produit neuf ? Le rapport entre le prix de vente des pièces détachées et le prix du produit est donc logiquement pris en compte dans le calcul.

Le ratio détermine le nombre de points obtenus selon ces règles :

  • Si le résultat du rapport est supérieur à 0,3 alors le nombre de points est 0
  • Si le résultat du rapport est inférieur à 0,1 alors le nombre de points est 100
  • Si le résultat du rapport est compris entre 0,1 et 0,3 alors le nombre de points est déterminé selon le tableau de correspondance suivant
indice réparabilité smartphone

Les critères spécifiques

La cinquième et dernière catégorie est propre à chaque type d'appareils. Elle permet d'établir des éléments spécifiques qui ne peuvent être partagés entre tous les différents produits. Forcément, certains points importants en matière de réparation ne seront pas les mêmes selon que l'on parle de smartphone ou de tondeuse à gazon.

Pour les ordinateurs portables et les smartphones, la moitié de la note sur cette catégorie est attribuée aux informations sur la nature des mises à jour. Un quart revient aux options d'assistance à distance sans frais mises à disposition par le fabricant, et les 25% restants peuvent être obtenus en cas de possibilité de réinitialisation logicielle de l'appareil.

Dans le cas des téléviseurs, on conserve l'assistance à distance sans frais et la possibilité de réinitialisation logicielle dans le barème, avec les mêmes coefficients. Mais les informations sur la nature des mises à jour sont remplacées par un autre sous-critère : l'accessibilité du compteur d'usage. Il s'agit d'un dispositif d'affichage à destination du consommateur qui enregistre de façon cumulative l'usage du produit en nombre d'unités. Dans ce cas, on parle du nombre d'heures de fonctionnement de la dalle.

indice réparabilité smartphone

Qui calcule l'indice de réparabilité ?

Les constructeurs doivent eux-mêmes définir l'indice de réparabilité de leurs produits, en s'appuyant sur le barème précis fourni par le gouvernement, que nous avons évoqué plus tôt. Il aurait été préférable qu'une administration ou un organisme indépendant soit chargé de calculer cet indice pour veiller au respect du barème par les fabricants, mais une telle évaluation aurait nécessité beaucoup de ressources étant donné la quantité de nouveaux produits qui inondent le marché, sans compter ceux qui ont déjà été lancés et qui sont toujours commercialisés.

Nous restons tout de même assez confiants sur le fait que les grandes marques ne vont pas essayer de tricher, car le bénéfice d'une telle action paraît faible face aux potentielles répercussions sur l'image de marque si elle était prise la main dans le sac en train de surévaluer l'indice de réparabilité de ses produits. Des contrôles aléatoires sont bien prévus, mais tout manque ou fraude ne pourra être sanctionné qu'au maximum à une amende de 15 000 euros, une somme qui ne devrait pas inciter les fabricants à faire plus d'efforts.

indice réparabilité

📄 Comment comprendre l'indice de réparabilité ?

La note de réparabilité d'un produit est comprise entre 0 et 10. Plus la valeur est élevée, plus l'appareil en question est réparable. Un code couleur accompagne la notation pour faciliter une lecture claire et rapide de l'indice.

  • Rouge vif : entre 0 et 1,9
  • Orange : 2 à 3,9
  • Jaune : 4 à 5,9
  • Vert clair : 6 à 7,9
  • Vert foncé : 8 à 10

Lors de l'achat d'un produit, vous avez le droit d'exiger du vendeur la grille de notation complète ayant servi à calculer l'indice de réparabilité. Ainsi, vous pouvez prendre connaissance de la performance du produit dans chacun des critères évalués et comprendre le détail de ses points forts et de ses points faibles.

indice réparabilité

🔎 Où trouver l'indice de réparabilité d'un produit ?

La communication de l'indice de réparabilité d'un produit (concerné  par la loi) est obligatoire depuis le 1er janvier 2021, aussi bien pour les fabricants que pour les metteurs sur le marché. En magasin, il doit être visible sur l'emballage ou à côté du prix affiché. S'il ne l'est pas, le point de vente est en tort et vous êtes en droit de demander à ce que l'indice soit affiché, ou tout du moins qu'on vous le communique.

En ligne également, l'indice doit être clairement visible. Sur le site de Boulanger par exemple, l'indice de réparabilité est affiché en premier lieu dans l'onglet “Caractéristiques”.

apple macbook pro boulanger
Capture d'écran de la fiche produit Apple Macbook Pro New M1 sur le site Boulanger

De nombreuses enseignes et de nombreux constructeurs se sont déjà mis à la page, mais une période de transition d'un an a été mise en place pour laisser le temps à tout le monde de se mettre à niveau. Il est donc possible dans certains cas que vous deviez demander l'indice de réparabilité d'un produit, le chercher vous-même ailleurs, ou qu'il ne soit tout simplement pas encore disponible. La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) va débuter ses contrôles à partir du 1er janvier 2022.

📱 Les indices de réparabilité des produits Apple, Samsung…

Samsung a déjà calculé l'indice de réparabilité de plusieurs modèles de smartphones. Il a attribué le score de 8,2/10 aux mobiles de la série S21 par exemple, une très bonne note. Les S20 Fan Edition et Note 20 sont juste derrière avec 8,1/10. Par contre, sans surprise, le constat est bien moins glorieux sur les appareils à écran pliable, beaucoup plus compliqués à réparer. Si le Z Fold 2 atteint le score honorable de 7,5/10, le Galaxy Z Flip atteint tout juste la moyenne avec son 5,1/10.

Chez Apple aussi l'indice de réparabilité est disponible. La marque à la pomme a mis à disposition une page sur son site web recensant tous les produits qui sont déjà notés, avec pour chacun le détail du calcul. Les iPhone de la série 12 obtiennent tous une bien faible note de 6/10, confirmant ce que l'on dit depuis déjà bien longtemps : les iPhone sont des appareils difficiles à réparer, avec notamment un démontage difficile et la nécessité d'avoir recours à des outils propriétaires.

iphone 12 indice réparabilité
Le tableau de calcul de l'iPhone 12

Analysons ensemble l'indice de réparabilité de l'iPhone 12 pour y voir plus clair. Pour le critère de la documentation, le mobile obtient 12,3/20, une note passable qui pourrait pourtant être améliorée facilement, c'est clairement un choix d'Apple de ne pas mieux faire dans ce domaine. L'écart de note avec les Galaxy S21 s'explique en partie sur ce critère, Samsung se montrant plus sérieux sur la mise à disposition des documents techniques.

La plus grande faiblesse de l'iPhone 12 provient de la démontabilité, de l'accès aux composants, des outils et des fixations : seulement 5,9/20. Avec dans le détail, la moyenne au niveau des fixations, puis des notes extrêmement basses pour la facilité de démontage des pièces (2,5/10) et pour les outils nécessaires (2,5/10).

Le bât blesse également sur la disponibilité des pièces détachées avec un 9,3/20, à cause de certaines pièces quasiment impossibles à trouver très vite après la sortie du smartphone. C'est un peu mieux en ce qui concerne le prix des pièces détachées, où le score atteint 12/20.

Enfin, Apple améliore son indice de réparabilité avec la dernière section consacrée aux critères spécifiques. C'est simple, c'est un sans-faute sur tous les sous-critères : informations sur la nature des mises à jour, assistance à distance sans frais et possibilité de réinitialisation logicielle. C'est généralement sur ce segment facile à compléter que les constructeurs rattrapent leurs points perdus sur les précédentes catégories, plus directement liées à la réparation. L'iPhone 12 obtient ici 20/20. Avec la documentation, il s'agit d'un moyen facile de gonfler sa note.

 

 

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !