Le Royaume-Uni va lancer son propre NFT d’ici l’été 2022

 

Le Royaume-Uni se tourne vers les cryptomonnaies. Malgré les réticences de la banque centrale, le ministère des finances et le Trésor britannique ont annoncé leur intention d'attirer les acteurs du secteur en Grande-Bretagne. Parmi les mesures proposées, on trouve la réglementation des stablecoins et la création d'un NFT officiel. 

royaume uni nft officiel

Le Royaume-Uni ambitionne de se faire une place de choix sur le marché des cryptomonnaies. En dépit des mises en garde régulières de sa banque centrale, le pays a annoncé son intention de devenir une “plaque tournante mondiale” pour l'industrie des actifs numériques.

D'après John Glen, Secrétaire économique du Trésor britannique, le Royaume-Uni “est ouvert aux affaires et ouvert aux entreprises du secteur des cryptomonnaies”. C'est la première fois que la Grande-Bretagne se montre ouvertement intéressée par les devises numériques comme le Bitcoin.

Sur le même thème : 35 NFT d’une valeur de 800 000 euros ont été volés par des pirates

Le Royaume-Uni prépare le lancement d'un NFT officiel

Jusqu'ici, le pays s'était plutôt montré prudent en imposant des réglementations particulièrement strictes. “Nous voyons un énorme potentiel dans la cryptomonnaie. Nous n'allons pas abaisser nos normes, mais nous allons maintenir notre approche technologiquement neutre”, précise le responsable.

Dans le cadre de cette ouverture, le Royaume-Uni va émettre un token non fongible (NFT) officiel d'ici l'été 2022. Pour mener à bien cet étonnant projet, Rishi Sunak, ministre des finances de la nation, s'est tourné vers la Royal Mint, l'organisme chargé de frapper la monnaie britannique, le livre sterling.

En parallèle, le ministère des finances s'est engagé à trouver un moyen d'accepter les stablecoins, ces cryptomonnaies dont le cours est stable. Ces devises, indispensables au fonctionnement de l'écosystème, sont adossées à une monnaie fiduciaire, comme le dollar. D'après le Trésor britannique, ces stablecoins doivent être régulés de la même manière que les moyens de paiements déjà proposés sur le marché.

De plus, le ministère envisage de revoir de fond en comble les règles fiscales relatives aux cryptomonnaies. Un assouplissement de la législation devrait permettre de faciliter l'accès des gestionnaires de fonds britanniques aux actifs numériques. Enfin, les autorités étudient l'idée de s'appuyer sur la blockchain, la technologie derrière la plupart des cryptos, pour gérer la dette publique.

“Mon ambition est de faire du Royaume-Uni un centre mondial des technologies liées aux cryptoactifs, et les mesures que nous détaillons aujourd'hui aideront à assurer que les entreprises investissent, innovent et grandissent dans ce pays”, annonce Rishi Sunak, à contre-courant de la Banque centrale du Royaume-Uni. L'organisme chargé d'émettre la monnaie nationale estimait encore récemment que les cryptomonnaies sont un danger pour la stabilité financière.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !