Kirin 9010 : Huawei travaillerait sur un processeur gravé en 3 nm

 

Huawei serait en train de travailler sur sa prochaine génération de processeur Kirin, qui serait gravée en 3 nm. Une information qui vient d’un leakeur connu, mais qui pose tout de même quelques questions, Huawei ne pouvant plus travailler avec son fournisseur habituel TSMC.

Kirin

Huawei pourrait-il surprendre son monde avec un nouveau processeur révolutionnaire ? C’est en tout cas ce qu’affirme le leakeur Teme sur Twitter, qui a souvent frappé juste par le passé. Il a en effet posté un message clair indiquant que le prochain processeur haut de gamme de la marque, le Kirin 9010, serait gravé en 3 nm.

Une nette amélioration qui devrait s’en ressentir au niveau de la puissance. Pour rappel, Huawei a sorti il y a peu son Kirin 9000 gravé en 5 nm. Il équipe son dernier bébé en date, le Mate 40 Pro, et montre des performances réellement intéressantes, dépassant l’Exynos 2100 de Samsung et le Snapdragon 875 de Qualcomm. Parler d’un nouveau SoC du même genre est donc très intriguant.

Le Kirin 9010 pourrait donc être le processeur phare de la parque équipant les Mate 50 en 2020. Toutefois, il faut prendre cette affirmation avec une grande prudence. Huawei est en effet dans une situation compliquée et pour l’instant, rien ne dit que la marque soit dans la capacité de continuer à produire des SoC de cette qualité.

Huawei n'est pas en mesure de produire une telle puce

Huawei ne peut en effet plus travailler avec son partenaire habituel, TSMC. C’est là l’une des conséquences de l’embargo imposé par Donald Trump à la marque en 2019. Dans les faits, elle ne peut plus collaborer avec des sociétés américaines. TSMC est certes taiwanais, mais ses intérêts au pays de l’oncle Sam l’oblige à mettre fin à ce partenariat.

A lire aussi – Test Huawei Mate 40 Pro 5G : un peu, beaucoup, à la folie… ou pas du tout ?

De plus, une autre donnée vient contredire cette affirmation. Comme le note le site allemand HuaweiBlog, la gravure en 3 nm, même chez TSMC, n’est pas encore à l’ordre du jour et pourrait arriver dans un ou deux ans seulement. La sortie d’un Kirin 9010 gravé en 3 nm en 2020 serait donc très étonnante.

Huawei doit aussi faire face à d’autres problèmes, comme l’impossibilité d’utiliser la suite logicielle de Google. La firme voudrait s’émanciper d’Android avec son propre système d’exploitation, Harmony OS, qui pourrait être décliné sur les smartphones concurrents.

Source : HuaweiBlog



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !