Le Kill Switch a refroidi les voleurs de smartphones !

Maj. le 3 septembre 2018 à 13 h 49 min

Le Kill Switch, l’anti-vol du smartphone, a visiblement l’effet escompté sur les voleurs. Selon une étude, depuis le déploiement de cette technologie le nombre de vols de smartphones ont significativement baissé.

kill switch refroidi voleurs

Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est la fonction Kill Switch, il s’agit en fait d’une sorte d’anti-vol pour smartphone. En fait, il s’agit d’empêcher l’utilisation de votre smartphone à distance en bloquant son accès et en effaçant les données par exemple. Cette fonction permet d’effectuer les actions suivantes :

  • Effacer à distance les données personnelles de l’utilisateur
  • Empêcher la réactivation du smartphone sans l’autorisation de l’utilisateur
  • Bloquer le smartphone pour un utilisateur non autorisé
  • Si le smartphone était perdu et non trouvé, il est aussi possible de récupérer toutes les données, mais uniquement par l’utilisateur autorisé

Toutes ces fonctionnalités semblent donc avoir refroidi les ardeurs des Arsène Lupin en herbe. C’est le site IT World qui relaie cette information. Ainsi, aux Etats-Unis, le nombre de vols a considérablement baissé.

A New-York on a enregistré une chute de 16%, alors qu’à San Francisco, il a diminué de 27% entre 2013 et 2014. En ce qui concerne l’Europe, l’étude s’est intéressée à la ville de Londres qui enregistre une diminution de nombre de vols spectaculaire : -40%.

Nous n’avons malheureusement pour le moment aucun chiffre mais nul doute que le constat sera le même. Car tous les constructeurs ont énormément travaillé pour dissuader les voleurs de passer à l’action.

Du côté d’Apple, l’iPhone est équipé de l’Activation Lock, pour le Galaxy S5 de Samsung une fonction similaire existe, Microsoft travaille aussi dans ce sens et enfin la dernière mise à jour de l’OS de Google, Android Lollipop, permet d’en faire de même. Autant dire que les temps sont durs pour les voleurs. Il va peut-être être temps de changer d’orientation professionnelle.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : une faille de sécurité permet d’espionner tous vos appels

Android est victime d’une nouvelle faille de sécurité, mettent en garde plusieurs chercheurs. En exploitant cette brèche, baptisée Spearphone, des pirates sont en mesure d’espionner tous vos appels téléphoniques via les haut-parleurs de votre smartphone. Des chercheurs en sécurité informatique de…

Android : le malware Anubis revient pour piller votre compte bancaire

Le malware Android Anubis est une nouvelle fois de retour. D’après les chercheurs de TrendMicro, ce redoutable trojan cherche à voler l’argent de 188 applications bancaires. Á la manière de BianLian, le logiciel malveillant est capable de prendre des captures…

Google Play Store : plus de 2000 applications Android cachent un malware

Le Google Play Store est envahi d’applications Android infestées de malwares, révèle une nouvelle étude. D’après les chercheurs, plus de 2000 applications factices disponibles sur la boutique cachent en effet un dangereux logiciel malveillant.  Pendant deux ans, les chercheurs de…

BeiTaAd : un malware Android se cache dans 238 applications du Play Store

Le malware Android BeiTaAd a été repéré dans 238 applications disponibles sur le Google Play Store. Une fois installé sur votre smartphone, le maliciel va vous bombarder de publicités. D’après certains témoignages, le mobile infecté devient rapidement inutilisable.  Lookout, une…

Android Q : votre adresse MAC sur les réseaux WiFi va être aléatoire

Avec Android Q, l’adresse MAC de votre smartphone sera par défaut aléatoire en fonction des réseaux WiFi sur lesquels vous vous connectez. La fonctionnalité était déjà disponible dans les dernières versions d’Android. Il fallait non seulement l’activer dans les options…

Malware Android : +58 000 smartphones infectés par un logiciel espion en 2018

Un malware espion a été repéré dans plus de 58 000 smartphones Android en 2018, rapporte Kaspersky Lab. D’après les chercheurs, 35 000 des utilisateurs touchés n’avaient pas conscience qu’un logiciel malveillant espionnait leurs conversations, leur localisation et leurs photos.   Dans un nouveau rapport, les…