iPhone lents : la prochaine mise à jour iOS laissera les utilisateurs désactiver l’option qui ralentit les performances

Maj. le 15 novembre 2018 à 14 h 53 min

L’affaire des iPhone lents ou ralentis volontairement par Apple devrait bientôt faire partie du passé. La prochaine mise à jour iOS permettra aux utilisateurs de désactiver le bridage des performances, a annoncé Tim Cooks. Comme prévu, cette nouvelle version d’iOS 11 embarquera également une application indiquant quel est l’état de santé de la batterie. 

apple iphone 7

Apple veut définitivement laisser derrière lui la polémique sur les iPhone ralentis et proposera une mise à jour iOS 11 permettant aux utilisateurs de désactiver la fonctionnalité qui bride les performances de leur smartphone. Une version bêta est attendue pour le début du mois de février et on peut s’attendre à une sortie définitive courant mars.

Mais ce n’est pas tout. L’update informera aussi clairement les possesseurs d’iPhone si leur smartphone est concerné par la réduction de performances automatique. « Si vous n’en voulez pas, vous pouvez la désactiver », explique Tim Cook à ABC News. Le patron d’Apple indique que si le choix appartiendra aux consommateurs, il conseille de laisser le bridage activé pour ne pas trop tirer sur l’iPhone et sa batterie.

Une mise à jour iOS pour désactiver le bridage des iPhone

Autre nouveauté prévue avec la prochaine version d’iOS 11, un outil permettant de savoir précisément quel est l’état de santé de la batterie. « Nous allons être vraiment très transparents. Ça n’a jamais été fait avant », affirme Tim Cook. Pour éteindre la polémique, Apple avait déjà décidé de remplacer les batteries à un prix réduit de 29 dollars et sans condition.

Le PDG de la firme de Cupertino en a profité pour faire ses excuses. Il explique qu’Apple voulait éviter des bugs à l’iPhone dus à une batterie détériorée et que le bridage, qui a commencé « il y a environ un an » avait pourtant été annoncé à l’époque mais que « beaucoup de gens n’y avaient pas fait attention ». « Peut être que nous aurions dû être plus clairs et nous présentons donc toutes nos excuses à tous ceux qui ont pensé que nous avions des intentions différentes », a-t-il déclaré.

Confronté à de nombreuses attaques en justice dans le monde entier, Apple devrait ainsi se protéger sur le terrain judiciaire comme sur son image de marque. Le Sénat américain lui-même avait exigé des explications au géant de la tech. En France, Apple fait l’objet d’une plainte de l’association HOP pour obsolescence programmée et une enquête a été ouverte par la justice.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !