iPhone 11 : des ventes trop faibles peuvent faire chuter l’action Apple, menace un analyste

Les iPhone 11 seraient bien partis pour se vendre assez mal, à en croire un analyste de Nomura Instinet. Et cela pourrait avoir des conséquences immédiates sur le cours de l’action Apple – malgré une approche économique de plus en plus plus diversifiée, et notamment des revenus issus des services en hausse.

Apple
Crédits : Paolo Lupoli via Flickr

L’iPhone 11 suscite la fébrilité des analystes : le design et les éléments de la fiche technique de ces smartphones qui ont fuité au cours de ces dernières semaines annoncent, à en croire le cabinet Nomura Instinet, des ventes relativement faibles. Le prochain iPhone qui se dessine ne semble pas, en effet, proposer à ce stade d’évolution majeure par rapport à la génération XS. Même si, contrairement à Nomura Instinet, nous préférons être prudents : nous sommes sur en théorie sur une année d’évolution majeure, et Apple nous réserve sans doute d’autres surprises qu’un triple capteur photo sur certains modèles.

Si l’iPhone 11 se vend mal, gare au cours de l’action Apple…

Néanmoins un point de l’analyse mérite que l’on s’y arrête : malgré les efforts de diversification de la firme, des ventes d’iPhone 11 en berne, en particulier tout au long du 4e trimestre de l’année, auraient un impact important sur le cours de l’action Apple. « Nous voyons une hausse du risque dans les estimations du trimestre qui se termine en décembre », peut-on lire dans le rapport. Le cours de l’action s’établissait à 208,15 dollars au moment où nous écrivons ces lignes. Nomura Instinet table sur une baisse du cours qui pourrait ainsi aller jusqu’à 185 dollars.

Lire également : les iPhone 11 présentés le 10 septembre 2019, c’est officiel

Pour ne rien arranger à la situation, le cabinet d’analystes souligne que sur certains marchés clés, comme par exemple aux Etats-Unis, certains acteurs anticiperont la sortie d’un iPhone compatible 5G à l’horizon 2020, ce qui pourrait les conduire à reporter leur achat. « Nous pensons que beaucoup d’investisseurs anticipent le lancement d’iPhones 5G en 2020 […] mais nous nuançons le consensus autour des estimations de ventes d’iPhone pour le premier trimestre fiscal qui pourrait se révéler optimiste, sans compter que les contours du cycle 5G restent incertains ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 11 : même Apple ne croit pas à des ventes folles

Les ventes de l’iPhone 11 devraient à peine dépasser celles des iPhone XS/XS Max et XR 2018 à en croire un analyste qui se base sur les commandes des fournisseurs pour établir ses prévisions. La production viserait ainsi l’objectif de…