iOS 15 masque certaines infos privées des utilisateurs, les annonceurs sont sur les dents

 

Avec iOS 15, Apple masque de plus en plus d’informations privées des utilisateurs d’iPhone et d’iPad. L’adresse eMail et le numéro IP des abonnés iCloud sont désormais cachés. Les publicitaires affirment qu’il sera de plus en plus difficile de les cibler avec des annonces pertinentes et qualifiées. Si Apple décide d’étendre ces fonctions à tous les utilisateurs, la firme pourrait créer un système de ciblage anonyme payant à destination des publicitaires.

apple ios 15 publicitaires inquiets

Le discours d’Apple sur la vie privée a toujours été clair : les informations personnelles contenues dans les iPhone et les iPad doivent être protégées. C’est pour cela que la firme a toujours souhaité qu’iMessage soit crypté. C’est pour cela que Safari est doté d’un filtre anti-cookie publicitaire. Et cela est d’autant plus vrai depuis que l’iPhone couvre non seulement les paiements, avec votre numéro de carte bancaire rendu invisible lors des paiements, mais aussi les données médicales.

Lire aussi – iOS 15.4 : la mise à jour booste l’autonomie de votre ancien iPhone

Avec iOS 14.5, Apple a développé une technologie empêchant les applications de suivre votre activité avec les autres applications. Cela s’appelle App Tracking Transparency (traduit officiellement en « Transparence de suivi par les apps »). Une fonction qui a été massivement acceptée par les utilisateurs d’iPhone et qui a fait grincer des dents Facebook. Avec iOS 15.4, Apple en remet une couche.

Les publicitaires inquiets de l'arrivée de Hyde My Email et Private Relay

La mise à jour contient notamment deux fonctions importantes : Hyde My Email et Private Relay (« Masquer mon e-mail » et « Relais privé iCloud » en VF). Le premier sert à masquer l’adresse électronique des utilisateurs tandis que la seconde fonctionne comme un VPN, masquant le numéro IP de l’utilisateur. Bien sûr, cela n’empêche pas ce dernier d’accepter des cookies, lesquels seront utilisés dans le tracking publicitaire. Notez que Hyde My Email et Private Relay sont deux fonctions qui sont exclusives aux abonnés iCloud+ et Apple One.

Dans un article publié par nos confrères de The Information, certains publicitaires s’inquiètent de l’arrivée de ces deux fonctions. Notamment dans le futur. Aujourd’hui, leur impact est assez restreint puisqu’une partie seulement des utilisateurs d’iPhone et d’iPad peuvent en profiter. Cependant, les annonceurs craignent qu’Apple décide d’étendre ces fonctions à tous les utilisateurs. Le coût en serveur serait certainement assez élevé pour garantir une bonne qualité de service. Mais la firme de Cupertino a largement les moyens financiers de le faire.

De cette extension découlent deux hypothèses inquiétantes. La première est d’amener Google à intégrer des fonctions similaires dans le système Android. Et l’impact est autrement plus important. Google a d’ores et déjà évoqué son projet d’élimination des cookies publicitaires grâce à un remplaçant appelé FLoC (qui masquerait les informations privées auprès des marques tout en offrant la possibilité d’afficher des publicités ciblées). Par crainte de voir les usagers d’Android séduits par Private Relay, Hyde My Email et App Tracking Transparency, la firme de Mountain View pourrait donc lancer des outils similaires.

Et si Apple devenait intermédiaire publicitaire exclusif sur iOS ?

La deuxième crainte est financière : si Apple étend à tous ses clients les outils réservés aux abonnés iCloud+, la firme pourrait devenir un intermédiaire incontournable pour les publicitaires. Apple pourrait en effet masquer les informations des utilisateurs d’iPhone, mais relayer les annonces publicitaires des marques grâce à un système de ciblage anonyme. Comme pour l’App Store ou Apple Pay, Apple facturerait ce service grâce à une commission.

De quoi faire bondir plus encore les revenus publicitaires de la firme. Car, malgré les discours officiels pompeux, Apple est une entreprise qui vit en partie grâce à la publicité. Ses revenus publicitaires en 2021 ont atteint 4 milliards de dollars. Soit 13 fois plus qu’en 2017. Et selon les prévisions de certains analystes, la publicité pourrait rapporter à Apple plus de 10 milliards de dollars dans un proche avenir.

Source : The Information



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !