Huawei pourrait rapidement remplacer les applications Google sur ses smartphones

Maj. le 10 avril 2020 à 2 h 01 min

Huawei pourrait tourner la page des services Google, l’entreprise confirme être en mesure de le faire si la situation ne s’arrangeait pas. Des investissements considérables sont consacrés au développement d’alternatives à YouTube, Google Maps, Chrome ainsi que les autres applications très populaires de Google.

Huawei applications

Article original du 31 janvier – 12h55 :

Huawei vient de nous contacter et a souhaité apporter quelques éclaircissements à propos de sa position concernant l’écosystème Google sur ses téléphones. Rien qui ne contredise réellement notre article publié hier, mais qui livre quelques nuances. Voici la déclaration officielle de l’entreprise chinoise : « Une version libre de droit du système d’exploitation et de l’écosystème Android reste notre préférence, cependant si nous ne pouvions pas continuer de l’utiliser, nous avons la capacité à développer nos propres système d’exploitation et écosystème. »

Article original du 30 janvier – 17h37 :

Cela fait plusieurs mois que Huawei a perdu sa licence Android qui le prive désormais des applications Google. Le constructeur a maintenant deux options : développer des solutions alternatives au plus vite ou attendre le désamorçage de la crise avec les États-Unis, une option qui paraît aujourd’hui périlleuse, tant l’administration Trump est déterminée à maintenir le statu quo. La preuve, aucun point concernant le constructeur n’est inscrit dans le récent accord commercial entre les États-Unis et la Chine.

À l’image de l’excellent Mate 30 Pro, les prochains P40 et P40 Pro de Huawei risquent d’être victimes des sanctions américaines. Le constructeur est condamné à combler le vide laissé par les applications Google. D’après le New York Times, Huawei s’active pour remplacer YouTube, Chrome, Google Search et autres dans les plus brefs délais.

Un véritable challenge

Il s’agit là d’une « tâche très difficile pour Huawei », a déclaré le président Guo Ping cité par le New York Times. La société a annoncé un investissement d’1,5 milliard de dollars dans le développement de ces applications. TomTom a récemment annoncé avoir conclu un accord avec Huawei pour son alternative à Google Maps.

Lire également : Huawei a déjà créé une alternative à Google Maps et Gmail

Par ailleurs, lors de différentes conférences pour les développeurs organisées à New Delhi, Varsovie ou encore Sao Paulo, Huawei a promis de fortes récompenses aux éditeurs qui renfloueront son store App Gallery. Il s’agit d’une étape cruciale sur le chemin de la transition vers Harmony OS.

De l’avis de plusieurs experts, la mission s’annonce extrêmement compliquée. Créer des alternatives crédibles aux applications Google n’est pas une mince affaire. Avant Huawei, d’autres entreprises comme Nokia et Microsoft ont essayé de créer leur propre écosystème mobile. Le résultat, nous le connaissons tous. Les consommateurs sont attachés aux « applications bien connues que leurs pairs utilisent » explique Thomas Husson, analyste pour la société Forrester.

« Convaincre les développeurs de rallier un nouvel écosystème nécessite des investissements considérables et beaucoup d’efforts de marketing ». En Chine, les utilisateurs sont déjà habitués à de plateformes locales puisque YouTube, Google, Facebook et autres services occidentaux y sont interdits. En Europe et ailleurs dans le monde, Huawei devra gravir une montagne pour imposer ses propres solutions.

Source : New York Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate X2 : ce rendu officiel montre à quoi il devrait ressembler

Huawei prépare la deuxième génération de son smartphone pliable, le Mate X2. Dans un brevet du constructeur approuvé ce 14 août 2020, on découvre plusieurs schémas d’un téléphone pliable, ainsi qu’un rendu photoréaliste qui offre le premier aperçu de son…

Huawei Mate 40 : le modèle de base ne sera pas vendu en France

Un leaker affirme que la version classique du Mate 40 ne sera pas disponible partout dans le monde. Le flagship serait victime des difficultés de Huawei à s’approvisionner en chipset, suite aux sanctions américaines. La firme chinoise aurait alors décidé…

Mate 40 : Huawei prépare 4 variantes différentes du flagship

Les Mate 40 se profile à l’horizon. Plusieurs mois avant le lancement de cette nouvelle génération, une fuite révèle que Huawei prépare 4 variantes différentes de son nouveau flagship. Sans surprise, tous les modèles seraient compatibles avec la 5G.   D’après…

5G : la France n’exclura pas Huawei, annonce Bruno Le Maire

La France refuse d’exclure Huawei de son futur réseau 5G, annonce Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Contrairement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’Hexagone n’interdira pas les équipements réseau du groupe chinois. Néanmoins, des mesures seront prises afin de…

EMUI 10.1 : Huawei a déployé la mise à jour sur ces 39 smartphones

EMUI 10.1 est d’ores et déjà disponible sur 39 smartphones Huawei et Honor, annonce fièrement la marque chinoise. Le déploiement de la mise à jour sur ces terminaux est en effet arrivé à son terme dans le monde entier. D’autres téléphones pourront…