Huawei : Trump interdit sans prévenir à Intel et d’autres firmes de fournir le constructeur

 

L'administration Trump vient de notifier de nombreux fournisseurs de Huawei, dont Intel, que leur autorisation de fournir le constructeur chinois en composants est désormais révoquée. La liste complète des entreprises concernée n'est pas connue à ce stade.

Huawei

Donald Trump a beau être sur un siège éjectable à deux jours de l'inauguration de Joe Biden, en plus d'être visé par une nouvelle procédure d'impeachment, cela ne l'empêche pas de prendre un nombre effréné de décisions – par décret comme toutes les décisions de la Maison Blanche ou presque ces dernières années. Et c'est donc dans ce contexte que l'on apprend que le Département du Commerce vient de révoquer plusieurs licences à l'export, dont celle d'Intel.

La liste complète des entreprises concernées n'est pas connue, mais une douzaine de demandes en souffrance seraient également rejetées. L'administration Donald Trump s'est engagée dans une violente guerre commerciale contre la Chine dès le début de son mandat. Huawei, symbole de la réussite chinoise, et très en pointe sur des technologies jugées stratégiques comme la 5G, s'est immédiatement retrouvé au coeur de la tempête.

Huawei, privé de fournisseurs américains à deux jours de l'inauguration de Joe Biden

Les Etats-Unis ont ainsi placé placé Huawei aux côtés d'autres firmes chinoises telles que ZTE sur une liste d'Entités avec lesquelles les entreprises américaines n'ont plus le droit de commercer. Le Département du Commerce américain a ensuite commencé à délivrer des licences dérogatoires pour éviter que les sanctions ne le soient aussi pour les firmes américaines, lorsque la fourniture en composants ne concerne pas des équipements en lien avec les technologies 5G.

Cette nouvelle salve de sanctions semble la plus lourde jamais prononcée à ce stade contre la firme. Huawei développe depuis un certain temps des alternatives aux services et technologies américaines. Mais ces dernières ne semblent pas encore tout à fait prêtes à complètement se substituer aux solutions actuelles. On peut ici citer les efforts de Huawei autour de son OS mobile Harmony OS 2.0 dont les premières Developers Preview sont disponibles.

Lire également : Huawei – Donald Trump prolonge les sanctions jusqu'en mai 2021

Les conséquences de long-terme de cette dernière salve de sanctions ne sont pas claires. Joe Biden doit en effet prendre ses fonctions mercredi 20 janvier 2021, et même si l'on s'attend à une certaine continuité sur les relations avec la Chine, il n'est pas dit que la nouvelle administration se sente vraiment liée par des décisions prises à la hâte à la fin d'une présidence si sulfureuse.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 40 Pro
Le Huawei P50 embarquerait le plus grand capteur photo conçu pour smartphone

Le capteur photo principal du Huawei P50 serait signé Sony. Il s’agirait du plus grand capteur photo développé pour les smartphones, puisqu’il mesurerait 1 pouce de côté. Le composant s’appellerait IMX800. Ses avantages seraient nombreux, mais un problème d’espace risque…

huawei mate x2 teaser
Mate X2 : Huawei tease le nouveau design de son smartphone pliable

Le Mate X2, le prochain smartphone pliable de Huawei, se distingue de ses prédécesseurs grâce à un nouveau design. Contrairement aux Mate X et Mate XS, le terminal est en effet construit autour d’un écran qui se plie vers l’intérieur…