Huawei : l’AppGallery, son alternative au Play Store compte 33 millions d’utilisateurs en Europe

 

Huawei a communiqué pour la première fois les chiffres relatifs à l’utilisation de l’AppGallery en Europe. Son alternative au Google Play Store compte 33 millions d'utilisateurs actifs sur le vieux continient, sur un total de 460 millions dans le monde. Pour le constructeur, l’écosystème suscite un vrai engouement en Europe.

Huawei AppGallery

Huwei a profité d’une conférence virtuelle diffusée à l’occasion de l’IFA de Berlin pour réaffirmer son attachement à l’Europe. Depuis la perte de sa licence Android en mai 2019, la part de marché de Huawei n’a cessé de plonger sur le vieux continent. Elle ne représentait que 16% au deuxième trimestre de 2020 contre plus de 26% un an plus tôt.

Pour autant, le constructeur n’est pas prêt à se résigner à la fatalité. L’Europe est son marché le plus important à l’international. Comment redonner confiance à ses clients européens dont la grande majorité dépend des services Google ? Depuis plus d’un an, Huawei a jeté son dévolu sur les HMS qui visent à terme à devenir une alternative crédible aux applications Google. L’AppGallery, son équivalent du Play Store est notamment au centre de la plateforme.

Huawei revendique 33 millions d’utilisateurs en Europe pour l’AppGallery

AppGallery compte 480 millions d'utilisateurs actifs dans le monde, dont 33 millions en Europe. Huawei a lourdement investi dans son écosystème ces dernières années et vient d’annoncer son intention de passer à la vitesse supérieure. Le constructeur veut investir 100 milliards de dollars supplémentaires dans la R&D sur les cinq prochaines années.

Le message est clair : Huawei n’est pas prêt à abdiquer, et ce, bien que de plus en plus d’analystes prédisent un avenir funeste pour le constructeur sur le marché des smartphones. Déjà en difficultés sur le front du software, Huawei a récemment reçu le coup de grâce. En décrétant de nouvelles sanctions, les États-Unis empêchent désormais l’entreprise de se fournir en puces pour ses appareils.

Lire ausi – Huawei : MediaTek demande l’accord des États-Unis pour fournir des puces au constructeur

Aucun fondeur à l’étape actuelle n’est en mesure d’approvisionner le constructeur. Conséquence, Huawei a avoué ne plus être en mesure de produire des smartphones. À moins de fabriquer ses propres SoC 100% maison pour remplacer les puces Kirin. Ce n’est pas gagné.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !