Huawei serait au service de l’armée chinoise, selon le gouvernement Trump

 

Huawei serait en partie à la solde de l’armée chinoise, selon un mémo du ministère de la défense américain. La société, déjà placée sous embargo par Donald Trump, ne serait pas la seule dans ce cas, puisque vingt autres figureraient également sur la liste.

huawei logo

Huawei contre Trump, énième round. L’administration américaine estime aujourd’hui que la firme chinoise est en partie financée par l’armée de son pays. C’est un mémo du ministère de la défense américain, récupéré par Reuters, qui l’affirme. Huawei n’est pas la seule entreprise contrôlée ou possédée par l’armée populaire de la libération, selon le mémo, puisque vingt autres figurent dans la liste. C’est le cas de China Mobile, China Telecom ou encore Hikvision, entreprise spécialisée dans la vidéosurveillance.

A lire aussi – Meilleurs smartphones Huawei : lequel acheter en 2020 ?

La liste a été confirmée par un officiel, selon Reuters, et vise donc à faire l’inventaire des entreprises en relation avec l’armée chinoise en vertu de l’article 1237 de la National Defense Authorization Act, rédigé en 1999. Cet article permet ainsi de classer certaines firme indésirables sur le sol américain pour des raisons de sécurité.

Les sociétés visées ne sont pas automatiquement bannies du pays de l’oncle Sam, mais le président américain peut désormais les bloquer à tout moment. De même, elle pourra être utilisée par les entreprises privées pour savoir avec qui elles collaborent exactement.

Hikvision dément fermement

Huawei, qui est déjà sous un embargo de toute manière, n’a pas réagi, tout comme China Mobile et China Telecom. La société Hikvision, qui travaille sur le sol américain, a elle vivement protesté contre ces accusations.

Non seulement elle se défend d’être financée par l’armée, mais indique également qu’elle n’a jamais, de près ou de loin, collaboré avec l’institution. Elle se dit prête à dissiper tout malentendu pour continuer à travailler avec le gouvernement américain.

Cette liste arrive à un moment où les tensions sont très fortes entre Washington et Pékin. En plus de l’affaire Huawei, Trump a ouvertement accusé la Chine de n’avoir rien fait pour endiguer le coronavirus qui a paralysé la planète. La bonne entente n’est donc pas au programme et cette nouvelle histoire ne va pas arranger les choses.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…