Huawei porte plainte contre une experte qui affirme que le gouvernement chinois contrôle tout

 

Huawei vient de déposer trois plaintes pour “diffamation” contre une experte, Valérie Niquet. Le constructeur réagit à plusieurs commentaires diffusés à la télévision et qui soutiennent la thèse selon laquelle Huawei est contrôlé par le gouvernement chinois. 

huawei

Huawei vient de confirmer le dépôt de trois plaintes « contre X avec constitution partie civile pour diffamation publique envers un particulier », Valérie Niquet, experte membre de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), un centre français indépendant de recherche. Le constructeur reproche à la chercheuse des propos tenus sur TF1 le 3 février et lors de l'émission de France 5 C'est dans l'air datée du 7 février 2019.

La chercheuse, spécialiste de la Chine et du Japon, avait notamment fait allusion au contrôle supposé de l'Etat chinois de la firme, avant d'ajouter sur France 5 que “personne n'aurait donné à une entreprise soviétique des moyens de surveiller toutes les communications du monde occidental, et c'est pourtant ce que nous faisons avec Huawei”.

Citée par Bloomberg, Valérie Niquet explique depuis Tokyo où elle assiste à des conférences être “surprise que Huawei ait décidé de porter plainte contre un expert qui s'est exprimé dans un programme télévisé dans sa capacité de d'experte sur la Chine”.

Cette plainte a également fait réagir le FRS dans un communiqué : “la FRS ne peux que soutenir la libre expression individuelle de ses chercheurs dans le cadre de leurs fonctions. Elle réitère plus généralement son attachement au principe fondamental de la liberté d'expression publique sur les questions les plus contemporaine d'intérêt stratégique”. 

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump – le point sur la situation

Les soupçons de collusion entre Huawei et le gouvernement de Chine reviennent régulièrement alors que le constructeur cherche à vendre sa technologie 5G partout dans le monde. De son côté, Huawei explique sur son compte Huawei Facts FR que « les plaintes ne concernent que les propos affirmant que Huawei est une société contrôlée par l’Etat chinois et le Parti communiste chinois, dirigée par un ancien membre du contre-espionnage et qui utilise ses compétences technologiques en matière de réseaux télécoms pour commettre des actes d’espionnage au préjudice du monde occidental ».

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
harmonyos huawei beta smartphone
Huawei affirme que HarmonyOS n’est pas une copie d’Android et iOS

HarmonyOS n’est pas une vulgaire copie d’Android et iOS, assure Huawei. De même, le groupe chinois affirme que son système d’exploitation n’est pas seulement un moyen de contourner les sanctions américaines. Entièrement modulaire, l’OS ne s’adresse pas qu’aux smartphones, mais à…

EqruHowXcAE4 id
Kirin 9010 : Huawei travaillerait sur un processeur gravé en 3 nm

Huawei serait en train de travailler sur sa prochaine génération de processeur Kirin, qui serait gravée en 3 nm. Une information qui vient d’un leakeur connu, mais qui pose tout de même quelques questions, Huawei ne pouvant plus travailler avec…

emui 11 mise jour mate 20 huawei
EMUI 11 : Huawei déploie la mise à jour sur 14 nouveaux smartphones

EMUI 11 débarque dès maintenant sur 14 nouveaux smartphones Huawei et Honor. Malgré les sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois poursuit inlassablement le déploiement de sa dernière surcouche Android en version finale et stable. On vous explique comment installer le firmware…