Huawei France : Jean-Louis Borloo refuse le poste de président

 

Huawei France doit faire une croix sur Jean-Louis Borloo. Quelques jours après sa nomination, l’ex-député-maire de Valenciennes a refusé le poste de président du conseil d'administration de la firme, évoquant d'autres projets en cours. 

huawei france jean louis borloo refuse poste président

Souvenez-vous : le 28 juin dernier, Huawei France nommait Jean-Louis Borloo président. Ancien ministre de l'écologie sous Sarkozy, l'homme a siégé au conseil d'administration du groupe chinois pendant une période de deux ans. Après avoir démenti les informations parues dans la presse, il a admis avoir reçu une proposition de la part de Huawei. Jean-Louis Borloo avait même l'intention de rencontrer Ken Hu, le vice-président de la firme, pour en « parler tranquillement » ce 8 juillet.

Lire également : tout savoir sur l'affaire Huawei

Huawei France : Jean-Louis Borloo renonce à la présidence du groupe chinois

Á l'issue de cette rencontre, l'ancien ministre de l'Emploi a annoncé avoir refusé le poste de président de la filiale française de Huawei sur son compte Twitter. “La proposition d'en assurer la Présidence en France m'honore. Toutefois, en accord avec ses dirigeants j'ai décidé de ne pas donner suite car j'ai d'autres projets qui m'empêchent d'assurer pleinement cette responsabilité” précise Jean-Louis Borloo dans son tweet.

Depuis son retrait de la vie politique, l'homme de 68 ans se consacre essentiellement à sa fondation Énergies pour l'Afrique, qui doit permettre à des milliers d'africains d'accéder à l'électricité. L’ex-député-maire craint probablement que les déplacements réguliers jusqu'à Shenzhen (Chine), où se trouve le siège de Huawei, n'empiètent sur ses activités philanthropiques.

“Huawei est une entreprise mondiale et de grande créativité” déclare l'ancien édile. Ce n'est pas la première fois que Jean-Louis Borloo fait l'éloge du constructeur. Lors d'une récente interview accordée à nos confrères du Point, il qualifiait Huawei de “boîte originale”, de “vraie coopérative ouvrière” et “d'entreprise très sociale” souligne les nombreux investissements du groupe en terme de recherche.Que pensez-vous de la décision de Jean-Louis Borloo ? On attend votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : Le Point



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !